Un Jour, une Idée

Podcasts

17 mai 2018 : le #BuzzDeLaSemaine : la bourde de Jean-Michel Fauvergue

un jour une idée

Louis-Marie Picard, chroniqueur du BuzzDeLaSemaine

Jean-Michel Fauvergue, a été au centre d’un bad buzz après une déclaration hasardeuse sur BFM TV. 

Chaque attentat amène son lot des solutions imparables pour lutter contre l’islamisme radical. Dimanche soir sur BFM TV, Virginie Calmels la vice-présidente des Républicains débattait avec Jean-Michel Fauvergue, député de Seine et Marne et ancien patron du RAID. Arrive un moment complètement lunaire.

 

Rappel historique : Il n’y a pas de prêches en Latin en France, le concile de Tours a décrété, en 813, que les évêques devraient traduire leurs sermons en « langue rustique romane », ou en allemand et aujourd’hui les prêches se prononcent en langue vernaculaire. Ce qui n’empêche pas la liturgie, elle, d’être encore en latin dans certains lieux. Quod erat demonstrandum.

Les réactions ont été épidermiques dans la Twittosphère catho…

Cette bourde anachronique consternante, a généré un flot de réactions Urbi et Orbi contre Jean Michel Fauvergue. Des réactions en meute. Certaines biens senties, et même très drôles mais d’autres ont décliné leurs vade rétro surtout à l’accusatif, oubliant deux choses : errare humanum est mais plus encore que le 13 novembre 2015 au Bataclan, le 9 janvier 2015 à l’hypercacher ou encore le 26 juillet 2016 à Saint Étienne du Rouvray il était en première ligne sans Deus ex machina mais arme de son professionnalisme et de son courage. Sans remettre en cause l’absurdité de sa phrase, les attaques ad hominem l’étaient tout autant.

Quelle image cela renvoi des catholiques ?

D’une part, les catholiques ne veulent pas se faire amalgamer avec des fanatiques c’est naturel, mais il faut avoir à l’esprit que chez certains non-croyants il y a plus d’ignorance que de malveillance. Cette séquence a permis au grand public d’en savoir plus sur le fameux concile de Tours. Ça vaut bien un petit merci.  Réagir peut faire plus de mal qu’agir. Cela peut braquer des personnes qui pourraient montrer de l’intérêt pour la question de Dieu, ce qui n’est pas très ad hoc.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *