Planisphère

Podcasts

Émission du 2 février 2019 : L’Europe en 2019 : la science, moteur du dynamisme européen

planisphere2

Avec l’ancien ministre (socialiste) Christian PIERRET

Commentaires

  1. Lourde propagande hier, indigne de RND!
    Votre invité, M. Christian Pierret, nous a expliqué que la construction européenne nous donnait beaucoup de choses en donnant comme exemple le TGV Est, omettant a ce moment le fait que la France est contributrice nette pour 8 Md € au budget de l’UE.

    Mais si! il s’en est soudain souvenu pour dénigrer les pays de l’est européen, bénéficiaire nets de fait, et en particulier la Pologne. Plus grave, il a ressorti le cliché mensonger de son « vieux fond d’antisémitisme ». Il devrait savoir que dans l’ancien état polonais, les Juifs avaient le meilleur statut en Europe, et que dans l’histoire moderne, c’est le pays qui a fourni le plus grand nombre de Justes parmi les nations reconnus par les autorités Israéliennes, et ce, dans les conditions les plus dangereuses!
    Qu’il se renseigne: les commémorations et emblèmes nationaux-socialistes acceptés par les autorités, ce n’est pas en Pologne. C’est en Ukraine et en Estonie.

  2. Cette émission avec M. Pierret était rempli des contre-vérités, slogans et pires stéréotypes. J’en suis confuse.

    Cependant je m’arrête seulement sur ses propos concernant la Pologne, car je connais bien l’économie et l’histoire du pays.
    M. Pierret a bien tapé sur la Pologne, comme s’est actuellement à la mode, très porteur et sans risques. « la Pologne a une mauvaise évolution.. avec la réduction des droits fondamentaux ». A-t-il réfléchi seulement, qu’une forte opposition, très active, avec les médias, TV et presse libres et avec les manifestations qui se déroulent sans risques corporels (comparez avec la France …) sont expression démocratique du pays.
    Justement aujourd’hui la Pologne célèbre le 30. anniversaire des accords de la Table Ronde, qui ont abouti aux élections libres (6 février-5 avril 1989), 7 mois avant la « chute du mur », soit l’abolition du système, qui opprimait cette partie de l’Europe.
    Ce n’est pas seulement l’argent européen qui a fait une relative prospérité de la Pologne (remarquée par vous), c’est aussi et surtout l’enthousiasme des habitants, l’énergie et le dur travail.
    Comparez SVP avec ce qui se passe dans l’ancienne RDA qui reçu un argent immense – cette région est vidée des gens, commerces, écoles et sujette aux chasses collectives contres les immigrés.
    Mais on ne tape pas sur l’Allemagne. Pire, de plus en plus et depuis plusieurs années on ferme les yeux sur une étrange entreprise de dilution de la responsabilité allemande dans l’extermination des Juifs d’Europe.
    Allez-vous dans ce sens, M. Pierret, pour évoquer ce stéréotype : « le fond d’antisémitisme » polonais ? On se demande quel est le lien avec l’émission.

    Et là, M.Billard, vous ne dites mot, donc vous consentez ?

    Je rappelle alors : les premiers Juifs arrivent sur les territoires polonais au cours du X siècle et trouvent sous le roi Boleslas un accueil favorable pour s’installer sur tout son territoire jusqu’à la Lituanie et Kiev. Casimir le Grand, XIVs. augmente leurs privilèges à travers les statuts ; les 2 siècles suivants sont considérés comme les plus prospères pour les Juifs en Pologne, cette prospérité se poursuivant au XVI s lorsque les Juifs reçoivent le droit de commerce dans tout le royaume. Ainsi durant les siècles la Pologne a été un des pays les plus tolérants en Europe à leur égard, ce qui favorisa l’ afflux des Juifs chassés ou persécutés dans l’Europe occidentale. La veille de la II Guerre Mondiale les Polonais de confession juive représentaient 10 % de la population. Après, cette longue Histoire Commune a été arrêté par l’Allemagne hitlérienne (ou les national socialistes allemands, si vous préférez cette formulation).
    Dernière remarque M. Pierret quant aux faits, que vous donnez : la Pologne ne compte pas 45 millions d’habitants, mais 38,6 millions.
    Et pratiquement tous pro-européens et euro-enthousiastes !

    PS J’espère, Monsieur Hugo Billard, que vous transmettrez mon commentaire à Monsieur Christian Pierret. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *