Osons la gratuité

Podcasts

19/01/2020 : Voici les trois paroles du Christ qui annoncent l’Evangile de la gratuité

pexels-photo-296282 (1)

Bonjour à tous. Que dit le Christ dans les Évangiles au sujet de la gratuité ? En quoi peut on dire que la gratuité serait un évangile, et dans un sens authentiquement étymologique et spirituel, une bonne nouvelle ? Ces questions ne sont pas sans fondement car nous  avons vu dans les chroniques précédentes que la gratuité de Dieu manifestée par Jésus Christ suscite plutôt de l’ingratitude et de la haine[1] dans ce monde occidental post chrétien pour qui une vie qui ne rapporte pas assez ne vaut rien. En toile de fond de cette réflexion, nous avons souligné un véritable arasement de la culture biblique de la gratuité, alimentant un effacement du langage de la gratuité qui transcende l’homme[2]. Dans la nouvelle traduction liturgique de la Bible en langue française, qui corrige un peu cette tendance[3], le Christ ne parle explicitement de gratuité qu’une seule fois[4] au lieu de trois fois dans le texte grec original[5] Voici donc ces trois mentions par Jésus Christ du vocable gratuit dans le texte de la bible grecque : en parlant à la samaritaine, Jésus annonce d’abord la bonne nouvelle, qui, sur le plan doctrinal, révèle que la gratuité est un lieu théologique, un lieu qui révèle la Trinité toute entière à l’homme : « Si tu savais la bonté gratuite de Dieu et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire, c’est toi qui l’aurais prié et il t’aurait donné de l’eau vive.» [6] Puis, plus tard, en parlant à ses disciples, Jésus leur montre sa peine et son incompréhension devant l’ingratitude que suscite son enseignement et ses miracles : « Ils m’ont haï gratuitement » [7] tout en les enjoignant, eux aussi, à pratiquer la gratuité qui vient de Dieu : « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. » [8]. Vous trouverez les références bibliques dans les notes de bas de page de ce texte.

Alors en pratique, relisons cette semaine ces trois paroles du Christ en réfléchissant à l’ordre avec lequel le Christ a pris le temps de nous instruire de la gratuité qui vient de son Père. Nous sommes invités à la patience et à la compréhension face à l’oubli de la gratuité authentiquement chrétienne. Car au fond, le refus très actuel de pratiquer la gratuité de Dieu, qui donne et sauve toute vie sans condition ni contrepartie, s’explique par l’ignorance de la doctrine de l’Évangile. Ceci se manifeste par l’indifférence et l’ingratitude envers le Christ, comme par l’accroissement de la persécution de ceux pour qui sauver une vie n’a pas de prix. En ce sens, tant que nous en avons encore le temps , il est urgent d’annoncer l’Évangile de la gratuité à ce monde assoiffé d’être aimé éternellement, d’un amour authentique, tel que nous sommes, de façon désintéressée et radicale. Et cette mission nous concerne tous.

[1] Voyez la chronique Osons la gratuité sur RND « Pourquoi la gratuité de Dieu manifestée par Jésus Christ ne suscite t’elle pas plus d’amour et de respect mais plutôt l’ingratitude et la haine ?»

[2] Voyez la chronique Osons la gratuité sur RND « Un effacement du langage de la gratuité qui transcende l’homme »

[3] traduite par les savants juifs à Alexandrie au 2nd siècle avant Jésus Christ

[4] Avec 15 occurrences (Os XIV, 5 ; Rm IV, 4 ; Rm V, 15 ; Rm V.16 ; Rm VI.23 ; 2Tm I, 6 ; Gn XXIX, 15 ; 1M X,33 ; Jr XXII, 13 ; Mt , X,8 ; Rm III, 24 ; 2Co XI, 7 ; 2Th III, 8 ; Ap XXI.6 ; Ap XXII.17 ) au lieu des 39 occurrences dans la bible grecque

[5] Cf (Mt X,8 ; Jn IV,10 ; Jn XV, 25)

[6] (Jn IV, 10)

[7] (Jn XV, 25)

[8] (Mt X, 8)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *