Osons la gratuité

Podcasts

Émission du 11 janvier 2019 : Saint Eustache et la grâce de rencontrer le Christ en faisant l’aumône aux pauvres

pexels-photo-296282 (1)

I. Edouard Montier, que pouvez vous dire à tous ceux, sans faute de leur part, ne connaissent pas Dieu mais qui pratiquent pourtant une gratuité désintéressée en servant les pauvres ?

Vous rapprochez les hommes de Dieu. Car sans le savoir, vous êtes animés par le souffle de l’Esprit Saint qui vous pousse à œuvrer pour la Justice et à servir votre prochain gratuitement comme Dieu le fait pour vous. Nous pouvons ajouter, comme disait sœur Emmanuelle à ses amies athées, « si tu ne connais pas Dieu, ne t’inquiètes pas, Lui te connais ».

II. Dans votre livre, vous appelez à une véritable conversion des acteurs de l’aide internationale au développement qui impose son intérêt aux pauvres au lieu de pratiquer une gratuité désintéressée.

Oui, car ce type d’aide abandonne ceux dont la vie ne rapporte pas assez ou qui refusent les conditions imposées, et au fond, éloigne toujours plus l’homme de Dieu. Benoît XVI observait déjà que  « les aides de l’Occident aux pays en voie de développement » ont fini par être « fondées sur des principes purement techniques et matériels, qui non seulement ont laissé Dieu de côté, mais ont encore éloigné les hommes de Dieu par l’orgueil de leur prétendu savoir »[1]. Pour Benoît XVI, ces aides «ont écarté les structures religieuses, morales et sociales existantes et elles ont introduit leur mentalité techniciste dans le vide ainsi créé. Elles croyaient pouvoir transformer les pierres en pain, mais elles ont donné des pierres à la place du pain.»[2]

Il faut redire que le culte de la consommation et du profit à tout prix s’oppose aux principes de l’Évangile de la gratuité, et inviter humblement chacun à la conversion, en commençant par soi même. Parlant de l’Évangile, saint Nil le Jeune[3] est très clair: «Ces principes vous paraissent effrayants, parce qu’ils sont la condamnation de votre conduite. Sachez donc que si vous ne vivez tous chrétiennement, vous ne pourrez échapper aux tourments éternels »[4].

Vous voyez Louis, nous avons un grand besoin d’entendre la voix des saints dan le monde d’aujourd’hui !

III. Pouvez vous nous donner un exemple de conversion à la gratuité ?

Connaissez vous [5] Saint Eustache ? Il était au début du second siècle après Jésus Christ un général très distingué des troupes romaines, sous le règne de l’empereur Trajan. Il s’était rendu célèbre par ses exploits; mais, quoique païen, il avait surtout le mérite d’une grande générosité pour les pauvres.

Un jour qu’il poursuivait un cerf à la chasse, il aperçut au milieu de ses cornes une éclatante image de la Croix, et entendit une voix qui lui dit: « Je suis Celui que tu honores, sans le savoir, par ta charité; les aumônes que tu fais aux pauvres sont montées jusqu’à Moi. » Terrassé par cette apparition extraordinaire, il adressa des questions à la voix qui lui parlait; il comprit que c’était la voix du Dieu des chrétiens, et résolut de renoncer au paganisme. Á son retour, il fit part de ce prodige à son épouse, qui lui raconta elle-même une vision qu’elle avait eue. Bientôt toute la maison recevait le baptême.

Peu après le Seigneur fit connaître à Saint Eustache, dans une vision nouvelle, tout ce qu’il aurait à souffrir. En effet, il perdit ses biens, son emploi; sa femme et ses enfants lui furent enlevés. Réduit à la mendicité, il fût providentiellement rappelé par l’empereur pour défendre Rome où il retrouva sa femme et ses enfants.

Ayant refusé de suivre au temple d’Apollon l’empereur Adrien, qui avait succédé à Trajan, il fut livré aux lions avec sa femme et ses enfants, mais sans succès. Enfermés dans un énorme taureau de bronze rougi à la braise, ils moururent martyrs en priant Dieu. L’empereur cruel et ingrat, trois jours après, fut stupéfait de voir les corps intacts et leur chevelure conservée, et il s’exclama : « Qu’Il est grand, dit-il, le Dieu des chrétiens! Jésus-Christ est le seul vrai Dieu!« 

Tout ceci n’est pas que l’histoire ancienne Louis Daufresne ! N’oublions pas que Saint Eustache fait partie du groupe des quatorze Saints Auxiliaires particulièrement célèbres pour l’efficacité de leur invocation.

Invoquons de tout notre cœur Saint Eustache et demandons lui que nous aussi, qui que nous soyons, nous rencontrions le Christ à travers notre service gratuit des pauvres. La gratuité du don de notre vie par amour du Christ a le pouvoir de convertir les plus grands tyrans.

[1] cf Joseph Ratzinger Benoît XVI JESUS DE NAZARETH, Flammarion, 2007, p.53

[2] ibid

[3] saint ermite au Xème s, dont les nombreux miracles le rendirent célèbre

[4] Cf  Mgr Paul Guérin, Vie des Saints, Arthur Savaète, Éditeur, Paris, 1894, troisième partie, p. 284

[5] Cf Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l’année, Tours, Mame, 1898, p.17

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *