Le Grand Témoin version courte

Podcasts

Émission du 27 décembre 2018 : David Milliat, pour son ouvrage « J’ai décidé de vivre », chez Salvator

louis-daufresne-radio-don

David Milliat, pour son ouvrage « J’ai décidé de vivre », chez Salvator.

2018-12-07_120107_SALVATOR

Commentaires

  1. Soucieu-en-Jarrest , ce mardi 26 février 2013

    Cher David,
    J’ai bientôt 76 ans et , contrairement à vous , j’ai perdu mon père de maladie il y a bientôt 22 ans ( il avait 83 ans ) et ma mère il y a 4 mois ( elle avait plus de 95 ans ), et je mesure la  » chance  » ( à laquelle je ne crois pas !) d’avoir pu conserver mes parents aussi longtemps sur cette Terre.

    Votre dernier livre m’a complètement bouleversé et interrogé sur bien des points.
    A titre de pure information , mon propre père d’origine haut-savoyarde très modeste , a vécu ses premières années à VILLE-en-SALLAZ ( petit village au sud-est d’ANNEMASSE ).Son père eest mort quand mon père n’avait que 12 ans et sa mère est partie de la tuberculose quand mon père atteignait ses 18 ans .
    Sans ressource et probablement effondré devant tant de malheur , mon père n’a dû sa survie que grâce à la bonté du Curé de l’époque , et de ses paroissiens qui ont oeuvré pour ce type de solidarité concrète .
    Ce saint homme , Alphonse VITTOZ , grand mutilé de la guerre de 14-18 , a puisé toutes les ressources nécessaires pour faire entrer mon père au petit Séminaire de THONON , puis au grand Séminaire d’ANNECY ? d’où il devait tout naturellement être consacré comme diacre puis prêtre.
    Jusqu’à ce qu’il fasse la rencontre de ma mère sur le marché de FLUMET , et ce qu’il fonde une famille de 3 enfants en 1942;je ne vous raconte pas sa guerre en tant que réformé de l’Armée , passée à aider des juifs dans ce VAL D’ARLY , où ma grand-mère maternelle à suivi le même chemin périlleux au service des juifs pourchassés.

    Mais assez parlé de moi !

    Votre livre est un témoignage très poignant , mais Dieu qu’il est noir !!! Tout noir !
    Ne serait-ce pas d’avoir  » baigné  » trop longtemps dans une atmosphère « catho-apostolo » ( pour moi qui suis catholique divorçé et remarié , donc excommunié , j’ai déclaré aux bons  » cathos  » , c’est à dire ces catholiques qui pratiquent le dimanche , mais surtout la semaine , que je me trouve mieux dans l’Eglise que hors d’Elle ). Les seconds ne pratiquent , hélas , que le dimanche et s’empressent de donner des contre-témoignages durant la semaine!. Et je ne vaux pas mieux qu’eux !
    Contrairement à ce que certains professent , je suis persuadé que Dieu nous veut dans la Vie en Abondance . Celà n’a strictement rien à voir avec la licence , le plaisir ou l’Edonisme.
    Mais , comme Il nous a crées libres , c’est à nous de choisir  » in fine  » .
    Vous serez toujours le bienvenu chez nous , car vous m’avez prodigué beaucoup de conseils à travers votre témoignage .
    Ceci dit en passant , lorsque je vous regardait au  » Jour du Seigneur  » , j’étais très loin de me douter du parcours très difficile que vous empruntez vaillamment .

    Au fond , Vivre n’est-ce pas se construire des tas de Projets , dont les uns aboutissent et les autres échouent.Reconnaître notre condition humaine et sa part de fragilité ( mais aussi de force !) ne serait-il pas un pas vers la Sagesse ( ? ).

    Pour moi , le Bonheur se résume dans l’ouverture aux autres , tous les autres.
    Et celà me paraît inaccessible sans une Aide de Dieu ( tellement disrète , mais bien rélle à mes yeux).
    Et c’est indémontrable .

    Bien fraternellement votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *