Le Grand Témoin 7h30-8h30

Podcasts

Émission du 27 mars 2019 : Mgr Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa (République démocratique du Congo), avant la Nuit des témoins de l’AED

Louis Daufresne radio don

Mgr Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa (République démocratique du Congo), avant la Nuit des témoins de l’AED

Commentaires

  1. Bonjour Monsieur Daufresne,

    J’aimerai réagir au sujet de la position de l’Eglise dans les affaires de pédophilie et de viol.
    La mise en perspective de ces affaires au regard des moeurs de la société civile faite par le Pape me parait vraiment très « complaisante »: en effet, commis dans un cadre religieux, ces agissements sont à la fois d’un crime au regard des personnes concernées et également sur le plan moral d’une trahison pour celles-ci et pour les adultes qui en avaient la charge et qui ont fait confiance à l’Eglise ou de ces religieuses qui ont fait le choix de vie d’obéir à l’Eglise de par leur voeux…. sans oublier qu’ en Afrique, cette situation se complique d’un abus de situation économique.
    Cela laisse les enfants victimes et les religieuses dans une profonde détresse car ils n’ont plus personnes à qui se raccrocher.
    Cette mise en perspective du Pape me parait sensiblement manquer d’empathie et de perspective dans la mesure où ces agissements ne datent sans doute pas d’hier.
    Dès lors, en cas de faits avérés, on ne saurait protéger une évêque qui n’a pas pris ses responsabilités en tant que responsable hiérarchique de ces violeurs et pédophiles, y compris pour des affaires passées. Par cette attitude, l’Eglise tout entière devient complices de ces agissements et ne fait qu’aggraver la situation.
    Sauf à l’évêque, de démontrer qu’il n’a fait qu’obéir à son supérieur hiérarchique…
    Je vous remercie pour votre écoute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *