Le Grand Témoin

Podcasts

11 mai 2017 : Fatima : son histoire, son message, ses enjeux

Louis Daufresne radio don

fatima-apparition-photosRécit des Apparitions avec Yves Chiron, Pierre Barnérias, le père Marie-Michel.

Commentaires

  1. Quelle horreur que cette vision de l’enfer que constitue la première révélation de Fatima avec cette terrible déclaration en portugais :

     » Muitas almas vão para o inferno por não haver quem se sacrifique e reze por elas »
    « Beaucoup d’âmes vont en enfer parce qu’elles n’ont personne qui se sacrifie et prie pour elles » (sous-entendu pour leur conversion). La condition du salut semblerait donc d’avoir quelqu’un qui se sacrifie et prie pour elles (sous entendu pour leur conversion).

    On ne sait comment échapper à tant d’horreur. Ça me fait l’effet d’un filet, où les poissons espèrent trouver une déchirure.
    En tout cas on ne peut nier que la situation ainsi posée, la mort définitive comme elle est conçue par les athées n’ait lieu de sembler mille fois préférable du moins pour les « pauvres pécheurs. »

    Du coup on retrouve la première origine du matérialisme épicurien : Montrer que tout s’explique de façon matérielle pour délivrer l’homme des horreurs de l’enfer. Finalement notre situation n’est pas si différente de celle des hommes du temps d’Epicure. Simplement les âmes d’alors étaient condamnées à l’enfer par des dieux cruels. Alors que de notre temps la condamnation se fait par elles-mêmes avec un Dieu qui ne songe qu’à les sauver . Certes il vaut mieux un Dieu d’amour que des dieux de haine, mais si les conséquences de la création des âmes sont pour tant d’entre elles une éternité de souffrances, ne vaudrait-il pas mieux, si elles le demandent, leur permettre au moins de ne plus exister du tout ?

  2. Merci pour ce beau reportage sur Fatima, dont j’ignorais beaucoup jusqu’à ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *