Le Grand Débat

Podcasts

27 janvier 2017 : L’affaire Penelope Fillon, Donald Trump et les réformes tous azimuts

Radio Notre Dame  © Laurence de Terline

Henri TINCQ, journaliste, spécialiste du monde religieux et tout spécialement du Vatican aux quotidiens Le Monde et La Croix

Victor LOUPAN, rédacteur en chef du Messager orthodoxe

Patrice de PLUNKETT (http://plunkett.hautetfort.com), journaliste

Commentaires

  1. émission du 20 janvier
    Il y a eu une différence entre la conception du travail chez les protestants et les orthodoxes .La position catholique qui fait la synthèse n a pas été évoquée .Or elle est claire depuis l encyclique de Jean Paul II dans » laborem exercens »:Le travail est initialement la vocation de l homme et une une benediction (Genese1,22)et sa penibilite n est que secondaire comme conséquence du péché originel mais peut etre vue comme chemin de rédemption .C est pourquoi le Pape actuel insisté tant sur la façon dont le travail est inherent à la dignité humaine
    et qu il est du devoir des chretiens de lutter pour que les conditions de son exercice loin d en faire un esclavage en fassent un chemin d épanouissement .Sur ce point catholiques et protestants se rejoignent

  2. Il manque un protestant au débat d’aujourd’hui. Quant à Henri Tincq dont c’est la 1è participation, j’espère que ce sera aussi la dernière s’il vient pour apporter un ton aussi haineux.

  3. Que se passe-t-il à Radio Notre Dame? Vous donnez dans le spectacle avec l’epouse de M. Fillon. J’attend au moins de votre part le rappel du caractere Sacré du mariage, et pas de vous vautrer dans les affaires lancées par les procureurs des média;
    Quand a votre nouvel invité, M. Tincq, si je veux le lire, j’achète le Monde. L’entendre sur Notre Dame me gène profondément.Il n’est pas un homme de vérité, il agit pour le compte d’autres forces que la vérité. et ces forces-là, je ne veux pas les soutenir.
    Votre radio pour moi à un coût. Si c’est pour avoir M. Tincq, c’est trop cher…

  4. Merci encore à Victor Loupan pour son analyse pleine de sagesse. Il démontre encore une fois qu’il est plus catholique que bien des catholiques. Quant à Henri Tincq, laissons lui l’occasion de se rattraper. Qu’il se rappelle quand il vient sur Radio Notre-Dame que les auditeurs ne viennent pas sur ce canal pour entendre rabâcher le même discours que celui de la presse s’autoproclamant bien pensante.
    Merci à Louis pour l’organisation de ce débat toujours passionnant.

  5. J’étais très étonné d’entendre sur cette radio parler du programme ultralibéral et antichrétien de F.Fillon. Ce genre de commentaire est polémique et probablement infondé. J’écoute Radio ND en espérant que les intervenants n’aient pas les parties pris habituels et les jugements de valeurs associés. On aurait dit le commentaire d’un homme politique.

  6. Messieurs Tincq et de Plunkett, a vous entendre on se croirait sur France Inter, c’est dire!
    Merci Victor Lupan qui gardez la tête froide.

  7. J’apprécie toujours beaucoup la participation de Victor Loupan qui apporte une analyse sérieuse et dénuée de trop d’émotivité. Sa connaissance des USA en particulier est aussi un plus.

  8. oui merci à Victor Loupan d’être l’orthodoxe qui ramène les choses à l’essentiel : gare à la désunion ! on sent comme un vent mauvais en France, c’est évident, mais malheureusement dans l’Eglise aussi. Monsieur de Plunkett, je le dis amicalement, devient de plus en plus « rigide » et « tranchant » , genre gardien de la doctrine, ce n’est plus « Rome n’est plus dans Rome » des partisans de la « doctrine de toujours » mais « silence dans les rangs, Rome a parlé », une réminiscence de Maritain et des années 26 ? Quant à Monsieur Tincq, il nous ramène à la grande époque « des progressistes » contre « les intégristes » devenus, les « conservateurs » (cela fait plus moderne…), le terme « progressiste » ayant lui aussi disparu, et pour faire bien, on s’abrite derrière le pape François. Attention à ce jeu de diviser les cathos en conservateurs ou partisans du pape François, gare à l’esprit partisan, qui au lieu de trouver la communion dans de vrais débats divise et confisque notre bien à tous, toute sensibilité confondue, à Rome.

  9. Par contre je ne trouve pas qu’Henry Tincq ait été haineux. Victor Loupan l’a attaqué sur l’affaire PénélopeGate par peur de renforcer le « populisme » (il n’a pas tort) et par respect de la présomption d’innocence. Mais Henry Tincq a simplement dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas.
    Pour le reste je ne suis pas d’accord avec tout ce que dit ce nouvel intervenant, notamment sur Trump et ce qui se passe aux Etats-Unis.

  10. Cela fait longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi mal à l’aise en écoutant l’émission. Il devient pénible d’entendre Plunkett et Loupan s’envoyer du « si tu es chrétien, tu ne peux pas dire ceci » ou « si tu dis cela, tu n’es pas chrétien ». Deux sommets de l’émission : Loupan interdisant à Tincq de s’interroger sur le contre-témoignage de FF dans l’affaire Pénélope, et Plunkett à la fin de l’émission affirmant, tel un communiste de la grande époque, « on est avec le pape ou contre le pape, c’est simple ». Bigre! Dommage, car j’aime beaucoup habituellement leurs interventions, et leurs désaccords courtois m’éclairent ordinairement.

  11. L’Eglise n’est pas ou peu intervenue sur la mariage pour tous ; je commence à me faire à cette idée : les affaires de la cité ne sont pas les affaires de l’Eglise, même si les chrétiens doivent peser pour que la cité soit gérée au mieux des intérêts et du bonheur de tous les hommes. Alors comment peut-on argumenter que Trump et ses mesures doivent être combattues par la hiérarchie ecclésiale américaine ?

  12. Les remarques sur les media que l’on ne croit plus – les autres donc hors RND – me fait m’interroger sur le silence absolu de Radio Notre Dame sur les campagnes de certains candidats « blacklistés » (François Asselineau).

  13. Bon débat animé ! Merci à tous les intervenants.
    NE CHANGEZ RIEN ! tout est bien…. et surtout continuez sur ce ton
    car pour ma part je n’ai entendu que de bons professionnels et pas de discorde..

  14. Bonjour,
    Enfin on entend parler sur RND des problèmes de division dans l’Église. Pourquoi RND ne veut pas aborder ce problème de face et laisse de ce fait les fidèles s’informer sur des sites qui ne sont pas tous très recommandables. La langue de buis règne en maître depuis des mois sur votre antenne comme s’il n’y avait aucun problème. C’est mal car ce n’est pas en cachant les problèmes sous le tapis que vous les réglez. Prenez votre place, très importante, sur votre devoir d’informer, le plus objectivement possible et surtout le plus honnêtement possible sur tout ce qui concerne l’Église. Et ce n’est pas en consultant le blog de ce Monsieur de Plunket qui s’est autoattribué le rôle de Saint Just de L’Église décernant de façon incroyablement totalitaire qui a le droit de se dire catholique et qui usurpe ce titre, que nous, pauvres auditeurs allons pouvoir nous faire une idée un peu plus précise des problèmes en cours.
    Je lis actuellement avec bonheur le livre du Cardinal Sarah qui n’a pas, que je sache, de traine en soie rouge de 12 m. de long. Ce livre qui nous renvoie à la nécessité absolue de faire silence en nous ne manque pas en même temps d’être extrêmement troublant sur ces sujets. Qu’en est-il exactement ? Je n’en sais toujours rien.
    P.S. Je rappelle que le rôle du Pape est de transmettre fidèlement le dépôt de la Foi qu’il a reçu directement du Christ par les apôtres. Un Pape, comme n’importe quel évêque d’ailleurs mais plus encore que n’importe quel évêque, ne peut donc en aucun cas être affublé d’un qualificatif de « progressiste » qui ne veut strictement rien dire dans l’Eglise. La seule question qui vaille est celle de savoir s’il transmet intact ou non ce dépôt qu’il a reçu à son ordination épiscopale d’abord et à son élection ensuite au siège de Rome.

  15. Moi aussi je remercie Victor Loupan d’ avoir maintenu un certain niveau d’ objectivité et d’équilibre dans ce débat. Henri Tincq ne m’a pas étonné ou plutôt si;je croyais qu’il était devenu plus objectif. Par contre,je trouve que Patrice de Plunket est excessif.
    Je prétends connaître un peu le développement durable ayant eu la responsabilité de cette fonction il y a 20 ans dans un grand groupe du CAC 40 ( forcément suspect ) qui n’a pas à rougir des actions qu’il a menées dans les domaines de l’environnement et de la responsabilité sociale. Prétendre que le programme économique de François Fillon n’est pas conforme aux prescriptions de Laudato Si est exagéré. Comme l’a dit très bien Victor Loupan avec son énergie habituelle, ce n’est pas sur le dire mais sur l’action qu’on jugera le futur président. Un grand pdg chrétien des années 60, Marcel Demonque a écrit :  » Le grand dilemme du chef d’entreprise c’est qu’il n’y a jamais convergence parfaite entre l’efficacité et la morale, d’où l’insécurité de l’homme d’autorité qui veut à la fois être efficace et respecter la morale « . Le chef de l’Etat doit aussi et encore plus affronter ce dilemme. L’éthique de conviction et l’éthique de responsabilité ne sont pas toujours en phase. Il en est ainsi dans tous les domaines de la politique. FF a dit :  » Parce que je suis gaulliste et parce que je suis chrétien, je ne ferai rien qui puisse porter atteinte à la dignité de l’homme « . Je ne trouve aucune contradiction entre ce principe d’action et la doctrine sociale de l’Eglise. Cela me suffit. Je fais confiance à FF, et je n’éprouve pas le besoin de savoir si son programme économique et social est en tout point conforme à Laudato Si, au risque de me faire accusé d’hérésie par Patrice de Plunket.Autre accusation : le projet économique de FF est ultra libéral. Sait-il vraiment de quoi il parle ? On est loin du tatchérisme ou alors proposer de libérer l’entreprise pour lui permettre de faire plus d’investissements, créer des emplois et donc faire des profits ( un gros mot ? )est malsain ; ce n’est pas ce que je retiens de mes lectures des encycliques sociales, notamment Centesimus Annus que j’ai toujours considérée comme un véritable traité de management. Je n’ai jamais trouvé de hiatus entre toutes ces encycliques, y compris Laudato Si. L’expression peut-être différente, mais on y trouve l’essentiel qui est que l’homme créé par Dieu, libre et responsable, admis au rang de co-créateur ( Teilhard ) est au centre de l’univers.
    Vous pardonnerez à l’ancien chef d’entreprise que je suis, de préférer la liberté d’entreprendre à une économie dirigée, planifiée, minée par des conservatismes syndicaux. Aujourd’hui ce qui manque le plus à notre société est la confiance. On peut diriger par la confiance; j’en ai fait l’expérience, même avec des syndicats quand ceux-ci veulent bien s’abstraire des l’oukazes confédéraux.
    Peut-on s’aimer les uns les autres, sans se faire confiance les uns aux autres ? Oui à condition de changer de comportement. N’est-ce pas cela se convertir ? N’est-ce pas cela qui nous est demandé constamment par le pape ? Nous pouvons commencer tout de suite en évitant de tenir des propos excessifs ou non fondés, surtout entre chrétiens.

  16. Mais enfin ! n’aviez-vous pas encore compris que monsieur de Plunkett, malgré sa brillante intelligence (ou à cause d’elle ?) est un gauchiste avec tout ce que cela suppose ?

  17. A Radio Notre Dame, à l’écoute de l’émission du 27 janvier 2017, nous avons été consternés, même si le sujet de l’affaire dite Pénélope Fillon pouvait être sensible, du ton acrimonieux pris par l’échange entre Les différents intervenants, évidemment inadmissible sur le plateau d’une radio chrétienne, dont l’objet n’est pas de renforcer les tensions déjà subies au cours du mega-concert médiatique de la semaine écoulée. Le courant de pensée de Monsieur Fillon doit lui aussi être respecté. Il a toujours été honnête et son affaire d’assistant parlementaire est dépourvue de fondement, car il était libre de l’emploi des sommes visées depuis près de trente ans. Lorsque Mitterrand s’est présenté, a-t-on révélé au peuple français qu’il avait reçu la francisque du Maréchal Pétain? N’oublions pas que le double septennat de ce Président s’est soldé par au moins 8 morts ou suicides, dont un Premier Ministre en fonctions.Amen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *