Le Débat de la Semaine

Podcasts

Le projet de loi bioéthique adopté à l’Assemblée / Une nouvelle polémique sur le port du voile islamique

Radio Notre Dame  © Laurence de Terline

Rebecca Pinheiromaître de conférences à Sciences-Po, chroniqueur au Times of Israel

Carol Saba, avocat, chroniqueur au quotidien libanais An Nahar

Pascale Tournierrédactrice en chef adjointe à l’hebdomadaire La Vie

thumbnail_IMG_20191018_082538[743592]

Au menu :

  • Le projet de loi bioéthique adopté à l’Assemblée : les opposants promettent de se mobiliser fin novembre
  • Une nouvelle polémique sur le port du voile islamique, dans le contexte de la société de vigilance voulue par le président de la République après l’attaque de la préfecture de police
  • La fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès
  • A l’international : le cessez-le-feu en Syrie et le Brexit

Commentaires

  1. Chers amis,

    un débat intéressant, mais je suis un peu consterné par la prétendue «domination à travers la Banque centrale européenne» que, d’après Carol Saba, l’Allemagne exerce dans l’Union européenne.

    N’est-ce pas connu en France que les représentants allemands du Conseil de la BCE sont régulièrement mis à l’écart (c.à.d. en minorité) lorsqu’il s’opposent à la politique de taux bas, principalement payée par les banques allemandes et ses épargnants?

    Les intérêts perdus des épargnants allemands à la suite de la politique de taux bas de la BCE s’élèvent à 65 milliards d’euros par an [ cf. https://www.ifo.de/DocDL/ifosd_2015_07_4.pdf ].

    Les gagnants de la politique de taux bas de la BCE, soutenue par Draghi aux dépens des banques et des épargnants allemands, sont les pays européens hautement endettés, notamment la Grèce, le Portugal et l’Italie – mais aussi la France.

    Amitiés et salutations de Munich
    Steffen Hein

  2. Le baratin des « chrétiens de gauche » et de Carol Saba, relais de la propagande permanente, est fatiguant.
    Contrairement à ce que raconte Pascale Tournier, l’économie du Royaume uni se porte très bien. Aucune entreprise n’a quitté le Royaume uni, ni la City, contrairement à ce qui était annoncé. Tout au contraire ! Le taux de chômage n’y a jamais été aussi bas, et les salaires ont augmenté !
    Ce n’est pas le bilan de l’économie française, que je sache !

    Tout soutien à BoJo, et coup de pied au cul des eurolâtres ! Aux poubelles de l’Histoire, l’UE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *