Le Débat de la Semaine

Podcasts

12 janvier 2018 : Le sondage de La Croix sur la bioéthique, Charlie Hebdo 3 ans après, les chrétiens persécutés dans le monde, le projet de loi « asile et immigration »

Le-grand-débat-du-29-septembre-2017

Victor Loupan, journaliste.

Rebecca Pinheiro-Croisel, ingénieur des mines, maître de conférences à Sciences-Po, présidente de la Marche pour Jésus Paris Île-de-France.

Patrice de Plunkett, journaliste.

Commentaires

  1. Mme Rebecca Pinheiro-Croisel a mentionné un certain Jack Stone(s). Pourrait-elle svp donner un site web? Merci

  2. Au sujet de Donald Trump, il me semble que nos médias classiques font suffisamment de bashing contre ce personnage au lieu de faire de la réelle investigation et d’informer à charge et à décharge.
    Il est donc curieux de constater que les très rares fois où une opinion discordante s’élève pour donner un autre avis sur ce président, ce discours soit qualifié d' »intégriste ». Or le pluralisme de la presse n’est-ce pas d’entendre différents avis sur un sujet ?

  3. Merci a Mme Croisel pour ses analyses trés fines et trés justes… ca nous sort du politiquement correct… la nouvelle religion, l’athéisme soutenu par la déesse laicité fabrique une société bureaucratique qui ne créé pas d’esprit ou les hommes sont des femmes et les femme dees hommes castrateurs…
    il suffit d avoir passé 4 mois à Beyrouth ou a Alger pour voir le contraste…

  4. Merci et bravo à SMITH !
    Je confirme !
    On peut aussi aller à (l’église) Notre Dame du LIBAN à Paris pour voir ledit contraste …
    Que cette année permette aux Hommes de redevenir de vrais Hommes selon le coeur de Dieu , et aux Femmes, de redevenir de vraies Femmes selon le coeur de Dieu !

  5. Laicité selon claudel ecris vers 1943…
    Je ne peux que vous encourager à lire le texte de Claudel sur la laïcité dans son livre « accompagnements »…
    Quelques extraits:
    « En réalité tout se résume en une interdiction, mais celle_ci ayant un caractère farouche, catégorique, j’allais dire sacré: défense de parler de Dieu aux enfants, défense aux maitres de se comporter à l’égard de Dieu autrement que comme s’il n’existait pas.
    Le malheur est que Dieu ne se laisse pas exclure si facilement et que l’exclusion de l’idée religieuse comporte non seulement celle de la plus humble morale, mais celle en mème temps de ces grandes vertus dynamiques de foi, d’espérance et de charité, auxquelles la chrétienté a du son privilège et son ascendant, et sans lesquelles l’Histoire n’a plus de leçon, la vie pratique plus de dignité, la souffrance plus de consolation, l’activité plus de stimulant noble, et l’ensemble de nos connaissances plus de cohérence et de raison efficace. L’éducateur lui-même combien ne se sent il pas diminué! Il ne s’agit plus pour lui d’éducation il s’agit d’une tâche ingrate et fastidieuse, assez analogue au dressage des animaux savants. Il s’agit de mettre au service de la personnalité à former, de lui accrocher simplement un certain nombre de moyens matériels dont elle fera l’usage qu’elle voudra. Comment ne pas plaindre les pauvres enfants ainsi spoliés de leur droit à la plus haute des connaissances humaines et aussi comment ne pas plaindre leurs éducateurs? »

    C’est un jeu encore des sociétés de pensée de dire que Musulmans et Chrétiens ont le même Dieu.. et bien j’affirme que ce n’est pas le même Dieu parce que ça n’est pas le même prophète… et le VRP des pillages et des assassinats sous couvert de religion, ne saurait être comparé au Christ, fils de Dieu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *