L'éclairage spirituel de Mgr Matthieu Rougé

Podcasts

16 avril 2021 : Le rachat du Salvator mundi

Mgr Rougé

Peut-être avez-vous entendu parler du Salvator mundi, du Christ Sauveur du monde, ce tableau de Léonard de Vinci, racheté il y a quelques années par un prince du Golfe pour 450 millions de dollars, un record absolu pour une œuvre d’art, toutes catégories confondues. Cette peinture vient à nouveau de défrayer la chronique en raison de querelles d’experts autour de l’authenticité de son attribution au pinceau de Léonard lui-même.

Ce qui est fascinant, au-delà des discussions esthétiques, historiques et financières, c’est l’attrait que suscite cette représentation : un Christ « pantocrator », « tout-puissant » à la manière des byzantins, bénissant de la main droite et portant dans la main gauche une sphère de cristal qui représente le monde. La main qui bénit unit l’index et le majeur, d’une part, pour évoquer les deux natures, humaine et divine, du Christ, et le pouce, l’annulaire et l’auriculaire, d’autre part, pour rappeler le mystère de la Sainte Trinité.

De fait, rien n’est plus précieux que le Christ, vrai Dieu et vrai homme, qui nous sauve en faisant de nous des enfants de son Père par le don de l’Esprit. Il porte le monde entier dans son amour, il permet d’en déchiffrer l’histoire. Par sa beauté, le Sauveur du monde, « image du Dieu invisible » comme le chante la Lettre aux Ephésiens, dévoile et révèle la splendeur du Père. C’est lui qui nous a rachetés par sa vie offerte qui nous délivre du péché et de la mort.

On peut détacher les aventures du tableau de Léonard ou attribué à Léonard de ce qu’il représente. On peut y voir aussi un signe précieux pour notre temps. Sans trop savoir pourquoi, certains dans la variété des leurs origines et de leurs appartenances religieuses et spirituelles, pressentent que rien n’a plus de prix que le Christ Seigneur et Sauveur lui-même. Comme le proclament les Actes des Apôtres, « son nom donné aux hommes est le seul qui puisse nous sauver ».

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *