• Environnement,
  • Santé,
  • Société,
  • Vie quotidienne
9h-10h (rediffusion à 16h30) 1643 podcasts

15 novembre 2018 : comment sortir de la fatalité de l’endométriose ?

15.11.18
Voir +

Réécouter l'émission

15 novembre 2018 : comment sortir de la fatalité de l’endométriose ?

En Quête de Sens 09h05

EndométrioseCette pathologie féminine chronique, encore trop méconnue, qu’on appelle endométriose, touche en moyenne 15% des femmes en âge de procréer. 1 femme sur 7, soit 4 à 6 millions de femmes pour un chiffre en augmentation régulière.La durée moyenne du diagnostic est entre 6 et 10 ans, ce qui est encore bien évidemment trop au regard des douleurs endurées par la patiente et des risques d’infertilité engendrée si la maladie n’est pas traitée à temps.  L’endométriose reste encore une maladie énigmatique et mystérieuse dont on ne connaît pas précisément les causes bien qu’ayant été découverte en 1860.

  • Nathalie Clary :  Présidente de l’association Endomind ; l’association ENDOmind a pour vocation d’aider, soutenir et valoriser les initiatives qui permettent de donner plus de visibilité à l’endométriose.
  • Marina Kvaskoff : chercheuse épidémiologiste à l’Inserm et présidente du conseil scientifique du projet de recherche ComPaRe Endométriose qui vient d’être annoncé (elle travaille depuis 15 ans, dans sa recherche personnelle, sur lien possible entre endométriose et cancer. Et le projet ComPare qui vient d’être lancé consiste lui à recueillir des réponses de plusieurs milliers de femmes, françaises et francophones, sur leur symptômes, leur ressenti, leur traitement. C’est une étude en lien avec l’INSERM et l’APHP.)

Toutes les femmes souhaitant participer à l’étude sur l’endométriose peuvent s’inscrire sur : https://compare.aphp.fr/

course endomind

 

 

Réagir à l'émission