Confinement - Coup de fil à Mgr Michel Aupetit

Podcasts

Émission du 25 novembre 2020 : « 30 personnes dans une petite église de village, on comprend mais on a des paroisses parisiennes où ils viennent à 2000. On s’arrêtera à 31? C’est ridicule »

Photo réalisée par MIchel Pourny.

Mgr Aupetit réagit aux mesures prises par le gouvernement et annoncées hier par Emmanuel Macron pour la reprise des cultes et la jauge fixée à 30 personnes par messe.

Commentaires

  1. Merci Monseigneur pour ce « coup de gueule » ! Je fais partie des nombreux catholiques qui attendent des évêques une parole courageuse face aux événements.
    Et arrêtons de les diviser entre ceux qui manifestent et les autres. Entre les « tradis » et les autres, entre ceux qui aiment communier dans la bouche et les autres dans la main. Je ne pense pas que nous serons jugés là-dessus. Arrêtons de faire le jeu du diviseur !

  2. Bravo pour ce coup de gueule, ce sursaut de dignité ! réapprenons les leçons de désobéissance civile et non-violente de Lanza del Vasto ; cela ns rappellera le bon temps : celui de la France heureuse !

  3. Bravo Monseigneur et merci.
    Si nos gouvernants rentraient plus souvent dans les églises, ce qui ne pourrait leur faire que du bien, ils se rendraient compte de l’inanité et de l’incongruité de leur décision.
    Le ridicule ne tue plus. La preuve !!!

  4. Bravo et merci Monseigneur Aupetit!
    Suite à un coup de fil de Monseigneur de Moulins Beaufort, Macron rétropédale… tout cela est lamentable et n’augure rien de bon pour l’avenir.
    Mais, nous avons l’Espérance!!!

  5. Aaaaaaah ENFIN !!!
    ça fait du bien d’entendre ça !
    (pas trop tôt quand même)

  6. Merci Mgr Michel Aupetit pour votre « coup de gueule » que nous soutenons totalement de notre Morbihan !

  7. Les « coups de fil à Mgr Michel Aupetit » se suivent et ne se ressemblent pas ».

    En plus d’invoquer l’Esprit Saint, Monseigneur a aujourd’hui avalé une barre de Lion.

    Cela dit, en amont, il ne faut pas prêter le flanc au gouvernement, comme cela est souvent fait par les évêques.

  8. Les « coups de fil à Mgr Michel Aupetit » se suivent et ne se ressemblent pas ».

    En plus d’avoir invoqué l’Esprit Saint, Monseigneur a aujourd’hui avalé une barre de Lion.
    Cela dit, en amont, il ne faut pas prêter le flanc au gouvernement, comme cela est souvent fait par les évêques.

  9. Merci Monseigneur pour votre clarté qui nous change de l’insupportable logorrhée présidentielle

  10. Cet épisode est révélateur du dysfonctionnement de l’épiscopat actuel, plus gouvernementaliste que le gouvernement. Certains évêques, par peur d’être mal vus des autorités civiles (pourquoi cette crainte ?), condamnaient les fidèles qui réclamaient le retour de la messe la semaine dernière. Ils ont conforté le gouvernement dans ses restrictions. Ils sont renvoyés maintenant à leur propre naïveté. Le peuple de Dieu est plus clairvoyant que ses épiscopes, lesquels n’ont d’ailleurs pas manqué de perdre toute crédibilité auprès de leurs diocésains. L’Église a besoin de pasteurs zélés pour le salut des âmes, c’est l’unique curseur qui doit dicter leur rapport au gouvernement.

  11. Bravo monseigneur
    on vous soutient à 100%
    Il est temps de réagir dignement
    et de ne plus se laisser faire comme
    des moutons .
    Ils Vous méprisent et se fichent de
    Vous .
    Le Seigneur vaincra

  12. Monseigneur,J’ai du mal à vous suivre: un jour vous approuvez les mesures Gouvernementale pour l’interdiction des messes et vous fustigez avec ironie les Catholiques qui se réunissent avec juste raison devant les églises pour réclamer le droit à la messe! Et aujourd’hui vous sembler « prendre un cout de colère,lui aussi justifié, contre les mesures restrictives de 30 personnes par messe.
    Pourriez vous nous dire quel Archevêque est le bon ?

  13. Je ne suis pas d’accord avec monsegneur auptit il ferait bien mieux de répondre au courrier qu’on lui envoie depuis deux mois je trouve que notre président a raison il faut éviter à tout prix une 3e vague et les gestes barrière ne sont pas respectés dans les églises. Je suis mécontente donc je ne donnerai rien au radio don

  14. Bravo ! pour votre courageuse prise de position en espérant qu’elle soit suivie par beaucoup de pasteurs et de membres de l’Eglise.NOUS Prions pour que l’Esprit Saint éclaire les consciences de nos hommes politiques enténébrés par leur idéologie
    Soyez assuré de nos prières

  15. Ça ressemble bien à une saine et sainte colère, me semble-t-il ?! Calme, déterminé, droit dans ses bottes, bravo.
    On nous a demandé de rendre à César ce qui est à César, ok, très bien, on a obéi (autant que possible, faut pas pousser quand même). Et à Dieu ce qui est à Dieu ? Voilà, on y arrive ! Il faut tenir des 2, on est contents d’y être encouragés par l’Archevêque de Paris en personne. Et il n’est pas le seul, ouf !
    Prions pour nos évêques et nos prêtres, c’est vraiment pas facile pour eux (aussi)!

  16. Oui bravo et il vaut mieux vivre une Eglise persécutée qui défend la vérité à l’image et à la suite du Christ plutôt qu’une Eglise qui compose trop avec les pouvoirs temporels.

  17. Wouahh.. Enfin une prise de conscience des évêques que la république n’est pas notre amie ?

    Et maintenant pour « faire votre petit buisnesss dans votre coin » vous allez aboyer ?

    Nous aurions aimé des excuses pour « ces gens là  » qui avaient raison avant vous et qui accessoirement sont vos enfants dans la communion des saints .

  18. Désolé Kevin, je ne partage pas votre avis. Il fallait jouer le jeu de la concertation jusqu’au moment où on a la preuve que l’on se moque de nous. le coup de gueule de Mgr Aupetit est une sainte colère. En une phrase M. Macron a montré son mépris des religions (toutes), son mépris du travail de concertation fait par SON gouvernement et en plus discrédité la parole présidentielle puisqu’il revient en arrière quelques heures après.

  19. Pour souper avec le diable il faut une longue cuiller. Quelle naïveté d’avoir pu penser acheter une promesse contre un anathème radiophonique contre ceux qui « dérangent ». En plus contre son propre camp. Espérons que ce coup de gueule est le signe d’une vraie prise de conscience…
    Au passage,merci pour les églises de campagne!

  20. Quelle joie d’entendre l’Archevêque de Paris s’exprimer aussi clairement que d’habitude.
    Mais avec un « petit quelque chose » en plus, qui réchauffe le coeur, au delà de satisfaire l’esprit.
    Espérons que certains, dans la sphère publique, en auront perçu l’écho, si celui-ci a pu percer le bonnet d’âne qui leur coiffe le crâne.

  21. Un coup dans le zig, un coup dans le zag…Merci Monseigneur pour vos dernières paroles qui ne peuvent que réconforter ceux que vous avez stigmatisés la semaine dernière. Ne soyons pas dupes ! Ni vous, ni nous. A vouloir trop se rapprocher du feu, on finit par se brûler. Durant cette octave du Christ Roi, n’oublions pas ce que cette fête récente signifie.

  22. Bravo Mgr Aupetit
    Je dirais simplement, rendons à César ce qui est à César et à Dieu, ce qui est à Dieu. La Communion Eucharistique et la Parole
    de Dieu nous tiennent en Vie. Vivons les messes avec toutes les sécurités.1/3 des fideles, comme vous le preconisez .Dieu est premier en la vie de chaque chrétien. Continuons nos messes.
    Prions aussi, le sacre Coeur de Marie les 1 samedis du mois et le chapelet tous les jours, la Vierge Marie nous donnera la PAIX en notre capitale. Les chrétiens sont des français responsables. Le général de Gaulle allait à la Messe tous les Dimanches, ne l’oublions pas.

  23. Et si contre cette sorte d’esprit qui rend muet et sourd, il n’y avait rien à faire que prier ?

  24. Etonnée et ravie d’entendre la bouffée de colère de notre Archevêque, d’ordinaire direct mais urbain. Aurais-je perçu un encouragement a peine subliminal a entrer en rébellion contre César, pour une fois, pcq les paroles de César ne sont pas raisonnables ?
    Et bien je me propose d’entrer crânement dans mon église du 14ème pour la prochaine messe, et d’encourager les sacristains a ne pas trop nous compter. Soyons assez de « gilets blancs » pour décourager leurs tentatives d’endiguements, au cri de « Sine dominico non possumus », comme en 304 les chrétiens d’Abitene a leur proconsul contre l’interdiction de Dioclétien … Et de le redire a la Police si elle ose se présenter …
    Merci Monseigneur de nous redonner l’occasion de montrer que nous sommes des chretiens mus par l’Esperance de la Resurrection et la force de l’Esprit, dans le respect de l’Incarnation de notre Dieu, que nous feterons dans un mois.

  25. Quel joie d’entendre ce coup de gueule qui nous réchauffe le coeur
    Merci Monseigneur

  26. Si je comprends bien les annonces du 1er ministre, la ‘jauge’ reste à 30 personnes jusqu’au 15 décembre au moins. S’agit t’il cette fois d’une nouvelle imcompréhension entre le président de la république et le 1er ministre? Où se moquent ils ouvertement de la communauté Catholique? Il faut parfois savoir ne pas obéir à des injonctions stupides.

  27. Pas du tout d’accord avec la colère de Monseigneur Aupetit.
    Durant cette pandémie, pour ne pas l’étendre, nous devons assister à la Messe sur télévision.
    Dieu est partout et nous comprend.
    Voulez vous suivre l’exemple des musulmans qui
    refusent de voir les dangers et qui appellent leurs fidèles par milliers pour partager le virus?

  28. Alors là je crois comme vous Monseigneur,
    On a été patients mais la ils exagères trop!!!!!!

  29. Père je suis Diacre en Essonne, je suis depuis le début de la manière dont on nous traite. je suis aussi un ancien policier. je crois que nous acceptons trop tout parce que nous avons une conscience républicaine mais je crois que ce qu’on vit n’est pas du tout conforme à la Constitution de notre Pays. je vous soutiens. Très fraternellement, Daniel

  30. Merci Madame pour votre emissions , elle me remonte le moral, et BRAVO a Monsiegneur AUPETIT
    qui a le courage de parler haut et fort , je l ecoute regulierement et ses homelie sont vrai et sincere AH!! si tout le monde parlais comme lui!!!

  31. La messe est le poumon de l’Eglise or cet acharnement à vouloir réduire l’espace sacré est une sorte d’étouffement qui ne doit pas être accepté par les prêtres représentés par l’évêque. Mg Aupetit a raison de réagir .

  32. Les premiers mots sont significatifs :
    Cela comment par « Monseigneur », et c’est suivi par un simple nom de famille »Macron ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *