Confinement - Chronique de Mgr Michel Aupetit

Podcasts

2 avril 2020 : Le diocèse de Paris met en place un numéro le 01 78 91 91 78 pour les catholiques

Photo réalisée par MIchel Pourny.

Un numéro gratuit et anonyme.

Commentaires

  1. Bonjour, je ne retrouve pas, après le message de mgr Aupetit, ce jour 2 avril 2020 le nom de votre invité (dont vous n’avez pas répété le nom à la fin – ce qui est une erreur, j’ai eu beau tendre l’oreille…) qui a su si bien parler d' »eutrapélie »! impossible même de le réécouter sur votre site? Au moins donnez son nom! Merci

  2. Bonjour,

    Pouvez-vous préciser de quelle émission il s’agit (l’horaire d’écoute) ? Merci à vous.

    S’agissant de la réécoute des émissions, sachez qu’avec le confinement, nous sommes nombreux à télétravailler, ce qui est mon cas : je récupère chaque jour les nouvelles émissions à la main pour les mettre en réécoute, je fais au mieux, mais du coup, elles ne sont parfois pas réécoutables dans l’heure. Difficile de mener tout de front !
    Merci de votre compréhension et prenez soin de vous !
    Marion Duchêne.

  3. Merci pour vos émissions et surtout merci de mieux prononcer et répéter les numéros de téléphone à l’antenne. J’aurais voulu le ne dont à parlé Marion ce matin avec Monseigneur Aupetit.
    Merci. Courage

  4. Bonjour à toute l’équipe et merci pour les chroniques quotidiennes de Mgr AUPETIT, dans ces journées qui se ressemblent, c’est un phare. Merci d’être présents pour nous. Prenez soin de vous également, en union de prière. Une auditrice de nantes

  5. Monseigneur.
    Il est exprimé en ce moment là réouverture des eglises parce nous sommes privés de la communion. Mais je peux affirmer que depuis que nous avons la chance, oui je dis bien la chance,de suivre la messe à la télévision ou à la radio j’ai ressenti vraiment ce qu était la communion de désir. Je peux même ajouter que ma foi a trouvé une plus grande force.
    Alors, plutôt que risquer des discriminations si les eglises sont reouvertes avec toutes les contraintes actuelles car tous les paroissiens ne pourront être présents ensemble, acceptons que la communion de désir soit un renforcement de notre foi.
    Je vous remercie de bien vouloir me lire et vous souhaite une bonne et sainte journée
    Anne Sarrot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *