Carte blanche de Didier Rance

Podcasts

16 décembre 2017 : Vous réalisez ?

20160826_135514

Ce temps de l’Avent est un temps favorable pour « réaliser la présence du Christ » comme l’écrit Newman, cette présence que nous fêterons à Noël, que nous attendons en plénitude à la fin des temps, et qui est déjà parmi nous comme Jésus nous l’a promis.  Cela fait partie des dogmes de la foi et nous y croyons à cause de cela. Mais Newman nous demande bien plus. Que nous réalisions cette présence. « Réalisons-nous » ce que cela veut dire ?  « Réalisons-nous » ce que réaliser veut dire ? Peut-être pas. Car chez Newman le terme « réaliser » n’a pas le sens que nous donnons généralement à ce terme.  Réaliser ne signifie pas pour lui « se rendre compte de » pas même « se rendre compte que c’est vrai » mais signifie, comme le faisait ce mot jadis aussi dans notre langue : « rendre réel et effectif ». Se rendre compte, dire « c’est vraiment cela », c’est dans la tête que cela se passe, c’est penser, mais « rendre réel et effectif », c’est agir, c’est rendre effectif dans sa vie et son action ce qu’on réalise, qu’il soit pour nous une motivation, une puissance d’action effective dans nos vies. C.S. Lewis fait remarquer à ce propos que « la vérité est toujours à propos de quelque chose » mais que « la réalité, c’est ce quelque chose même ». Ainsi, pour ce qui est de la présence du Christ ici et maintenant dont parle Newman dans ce sermon, nous la « réalisons » non pas dans la mesure où nous prenons conscience que le Christ doit être présent ici et maintenant puisqu’il l’a dit dans l’Evangile, mais dans la mesure où cette présence nous fait effectivement agir selon l’Evangile dans le concret de nos vies.

Newman martèle ceci sermon après sermon. Pour Louis Bouyer, on peut dire de ses sermons qu’ils n’ont d’autre but, ni d’effet plus frappant que de faire passer leurs lecteurs, à l’égard des vérités chrétiennes, de l’assentiment notionnel à l’assentiment réel. Leur originalité réside justement dans cette volonté de leur donner un caractère opératif, comme une carte qui serait en même temps le chemin qu’elle représente. Dans un monde envahi par les choses, par le matériel, mais plus encore par le virtuel, ce retour au réel qu’ils prônent est un salutaire rappel.

 

Didier Rance

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *