• Actualité
Samedi à 7h07, 16h57 - Dimanche 10h01, 14h26, 20h25 311 podcasts

Rome – Le saint de la joie

14.05.22
Voir +

Réécouter l'émission

Rome – Le saint de la joie

Carte blanche de Didier Rance 06h07

Je ne connais pas de meilleur point de vue, de panorama plus exaltant dans la lumière matinale pour découvrir le regard homme que celui du Monte Mario. au nord de la Ville.Pas étonnant que les Romeux, pèlerin anti à pied depuis toute l’Europe vers la capitale de la chrétienté, aient achevé là leur pèlerinage avant de descendre vers la place Saint-Pierre, comme ça de Compostelle au Monte de Gozo. Je le fais comme eux, partagé entre la joie d’arriver au bout du chemin et la reconnaissance envers celui qui m’a permis de le faire.Cette fois-ci c’est aussi un Saint-Romain, et même le code patron de la ville avec, bien sûr, Saint-Pierre, qui m’attire et leur je voudrais vous dire un mot car il est étrangement peu connu pour ce qu’il fait réellement dans notre pays.Saint Philippe Neri c’est lui qu’il s’agit, et d’ailleurs le saint patron de tous les pèlerins qui arrivent à Rome. L’a-t-il pas fondé la fraternité des pèlerins pour prendre soin de ce qui est arrivé, souvent impécunieux et en plus moins et en plus ou moins  mauvais état – Les remettre en état pour le retour qui ne serait pas plus facile que l’aller. C’est même pour le remercier que le pape wi-fi don de la Chiesa Nuova,  l’Eglise nouvelle, aujourd’hui entre la gare de terminer et la place Saint-Pierre.; le saint y repose et on peut l’y vénérer.Saint Philippe Neri c’est surtout le saint de la joie et dieu sait combien nous en avons besoin en notre temps; une joie qui chez lui ne lésine ni sur les bons mots ni sur les facéties parce qu’elle est profondément ancré en lui, et qui s’exprime aussi par le chant la musique, la poésie, les pèlerinages les fêtes, bref toutes les occasions d’être joyeux pour Dieu d’être la joie de Dieu.Saint Philippe Neri c’est aussi le saint du cœur. Le sien avait été embrasé par l’action directe de l’esprit sain et battait si fort qu’il lui avait cassé les côtes. Le saint du cœur donc le saint de l’amour, les Romains ne s’y sont pas trompés qu’ils appeler Pipo Bruno, le Bon Philippe.Saint Philippe Neri, c’est le Saint qui nous apprend, avec d’autres bien sûr mais de façon si original, à mettre le cœur et l’amour, envers Dieu et les autres, avant la tête à l’intellect autrement dit, à penser, à vouloir, à décider avec le cœur. L’exemple de saint Philippe Neri montre et prouve Que que cela peut ne pas être une simple façon de parler mais  une véritable façon de vivre.Merci saint Philippe.

Réagir à l'émission