15.08.22 Camille Meyer Catégorie(s) : Religion Vie de l'Eglise

La Solennité de l’Assomption, que fêtons-nous ?

Nous fêtons, le 15 août, l’Assomption de la Vierge, c’est-à-dire sa montée au ciel, sans avoir connu la corruption de la mort. On célèbre cette fête dès le IV ème siècle, à Antioche, et au V ème siècle en Palestine. Il semble que la date du 15 août ait été choisie en Orient par l’empereur…

Nous fêtons, le 15 août, l’Assomption de la Vierge, c’est-à-dire sa montée au ciel, sans avoir connu la corruption de la mort.

On célèbre cette fête dès le IV ème siècle, à Antioche, et au V ème siècle en Palestine. Il semble que la date du 15 août ait été choisie en Orient par l’empereur Maurice (582 – 603) pour commémorer l’inauguration d’une église dédiée à la Vierge montée au ciel.
Seul un écrit apocryphe du V ème siècle, La Dormition de Marie, évoque ses derniers instants. Entourée par les apôtres en prière, elle est emmenée au paradis par le Christ. Toutefois, il convient de différencier « dormition » et « Assomption »

C’est le 1 er novembre 1950 que le pape Pie XII affirme la foi de l’Eglise en l’Assomption de la Vierge Marie par une définition dogmatique: « … Nous affirmons, nous déclarons et nous définissons comme un dogme divinement révélé que l’Immaculée Mère de Dieu, Marie toujours Vierge, après avoir achevé le cours de sa vie terrestre, a été élevée en corps et âme à la gloire céleste. »

Louis XIII fit le vœu de consacrer le Royaume de France à la Vierge Marie le 10 février 1638, instituant que la Vierge serait célébrée tous les 15 août, jour de sa fête. Une tradition qui cessa sous Napoléon Ier et Napoléon III. Les deux empereurs firent du 15 août la « Saint-Napoléon », un saint qui ne figure pas au martyrologue romain….

Partagez sur les réseaux sociaux :