le direct Musique sacrée

Mois de Marie : Jour 9, les Mystères Joyeux – la naissance de Jésus

« Chers frères et sœurs, contempler ensemble le visage du Christ avec le cœur de Marie, notre Mère, nous rendra encore plus unis comme famille spirituelle et nous aidera à surmonter cette épreuve ». Alors que nous faisons face à la pandémie de Covid-19, le 25 avril dernier, le pape François nous invitait à prier le Rosaire, durant tout le mois de mai. Nous répondons à son appel.

À Bethléem, Jésus est né dans une crèche. Certains historiens évoquent plutôt une grotte. Pour tous au moins, une étable n’est jamais un endroit où brille la propreté et la lumière. De façon symbolique, notre cœur n’est pas toujours limpide et clair. Pourtant Jésus vient y naître et l’habiter par la foi. Notre naissance est marquée par une même joie, simplicité et parfois aussi par la souffrance, le sang et les larmes. Notre naissance à la vie de Dieu passe par la recherche de Dieu. Marie nous guide sur ce chemin.

 

0905 habillé - Photo n°1 - Quand nous visite l’astre d’en haut depuis le rivage d'Haifa - ©Vincent Fischer ANDS


Chant

Tu as porté celui qui porte tout (V44-77)

(Communauté de l’Emmanuel (Laurie Cordin) © Éditions de l’Emmanuel)

Audio : Chantons en Église, 22 chants pour le baptême, par l’Ensemble vocal Capella Sylvanensis

 

(Prendre en particulier les 3 premiers couplets).

 

  1. Tu as porté celui qui porte tout,  

Notre Sauveur en ton sein a pris chair.  

Porte du Ciel, Reine de l’univers,

Ô Marie, nous te saluons !

1.

Par amour, ton Dieu t’a choisie, 

Vierge bénie.

Le Seigneur exulte pour toi, 

Tu es sa joie !

2.

Tu accueilles, servante de Dieu,

L’ange des Cieux.

La promesse en toi s’accomplit : 

Tu as dit « oui » !

3.ois.

 

L’Esprit Saint est venu sur toi,

Élue du Roi.

Tu nous donnes l’Emmanuel,

Ève nouvelle !

4.

Mère aimante, au pied de la croix,

Tu nous reç

Par Jésus nous sommes confiés,

À ta bonté.

5.

Dans sa gloire, Dieu t’a accueillie  

Auprès de lui.

Tu deviens, joie de l’Éternel,

Reine du Ciel !


Méditation

Nous nous prosternons devant le Fils de Dieu. Nous nous unissons spirituellement à l’admiration étonnée de Marie et de Joseph. Adorant le Christ, né dans une grotte, nous faisons nôtre la foi pleine d’étonnement des bergers de ce temps-là ; nous faisons l’expérience du même émerveillement et de la même joie.

Il est difficile de ne pas céder à l’éloquence de cet événement : nous restons dans l’enchantement. Nous sommes témoins de l’instant de l’amour qui unit l’éternel à l’histoire : l’“aujourd’hui” qui ouvre le temps … de l’espérance, parce qu’“un fils nous a été donné ; l’insigne du pouvoir est sur son épaule”, comme nous lisons dans le texte du prophète Isaïe (9, 5). 

Aux pieds du Verbe incarné, nous déposons joies et appréhensions, larmes et espérances. C’est seulement dans le Christ, homme nouveau, que le mystère de l’homme trouve sa vraie lumière.

Avec l’Apôtre Paul, nous découvrons qu’à Bethléem “la grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes” (Tt 2, 11). C’est la raison pour laquelle, … sur toutes les parties de la terre et dans toutes les langues du monde, résonnent des chants de joie.

Saint Jean-Paul II, homélie pour la nuit de Noël (25 décembre 1999)

 


Prière

Depuis la nuit de Bethléem, l’humanité a conscience que Dieu s’est fait Homme :

il s’est fait Homme pour rendre l’homme participant de sa nature divine.

L’enfant à qui tu as donné le jour 

et que, toi Notre-Dame de Salut, tu portes dans tes bras, 

Jésus est notre espérance,

il a les paroles de la vie éternelle.

Venu au monde dans la nuit de Bethléem, qu’il reste avec nous !

Que le Fils du Dieu vivant, sois pour nous le Chemin, la Vérité et la Vie !

 

Marie, aurore des temps nouveaux, sois auprès de nous,

tandis qu’avec confiance nous accomplissons notre démarche de foi pour demeurer proche de ton Fils.

 

(à partir de l’homélie de St Jean-Paul II, 25 décembre 1999)


Intentions

  • Ô Marie, protège et préserve toutes ces mères qui portent leur enfant, qui donnent naissance à un nouveau-né. Donne-leur joie et paix pour assumer ce rôle unique de mère, comme toi tu l’as été avec Jésus.

 

  • Vierge Sainte, en ce temps où règne l’angoisse de la maladie et de la mort, viens nous rassurer comme une mère qui calme la fébrilité de son enfant dans l’obscurité.

 

  • Ô Marie, prends soin des enfants qui sont orphelins et ceux qui souffrent parce que leurs parents ne savent pas manifester leur affection ou les maltraitent.

CHANT

Magnificat, le Seigneur fit pour moi des merveilles

Bourgeois, J.-P. Revel / A. Gouzes © Sylvanès

Audio : Chantons en Église, 22 chants pour le baptême, par l’Ensemble vocal Capella Sylvanensis

Magnificat, Magnificat (bis)

 

Le Seigneur fit pour moi des merveilles, et mon cœur exulte de joie !

En ma chair s’accomplit la promesse, alléluia, alléluia !

Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur !

Il s’est penché sur son humble servante : désormais tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles, saint est son nom !

Son amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.

 

Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.

Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour.

De la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race à jamais.

Gloire au Père, au Fils au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles, Amen !


Lien avec Lourdes – Récitation du chapelet

https://www.lourdes-france.org/tv-lourdes/

 

 Mosaique de la Nativité, Basilique du Rosaire ©Anne-Cécile Gerout ANDS
Mosaique de la Nativité, Basilique du Rosaire ©Anne-Cécile Gerout ANDS

Aller plus loin : Déposer une intention de prière

Intentions de prière – Mois de Marie

Si vous souhaitez déposer une intention de prière, vous pouvez le faire par l’intermédiaire de ce formulaire ou par mail (intentions@pelerinage-national.org).

Elles seront déposées et présentées à la Vierge Marie dans la Chapelle Notre-Dame de Salut (10 Rue François 1er, 75008 Paris).