le direct Musique sacrée

Le coup de fil à Mgr Michel Aupetit : un accompagnement spirituel quotidien

Durant toute cette période difficile de confinement, l’Archevêque de Paris est à vos côtés pour répondre à vos questions. Chaque jour à 8h24, il est interrogé par Marie-Ange de Montesquieu. Retrouvez tous les coups de fil à Mgr Michel Aupetit.

  • Coup de fil du 2 novembre : « Nous devons puiser la force d’arriver à apprendre à aimer nos ennemis…. Nous tiendrons debouts », lance Mgr Michel Aupetit, Archevêque de Paris au micro de Marie-Ange de Montesquieu.

  • Coup de fil du 3 novembre :« La violence conduit à la destruction alors que l’amour construit ». Interrogé par Marie-Ange de Montesquieu, l’Archevêque de Paris revient sur le droit au blasphème : « si quelqu’un te frappe sur la joue droite, tends la joue gauche, là est la véritable force ».

  • Coup de fil du 4 novembre : « L’humour est une certaine finesse d’esprit qui comprend l’humilité ». Peut-on rire de tout ? Ecouter la réponse de Mgr Michel Aupetit.

  • Le coup de fil du 5 novembre : « L’essentiel, c’est ce qui propre à l’homme, c’est aussi ce qui nous lie à Dieu ». Polémique autour des produits non essentiels… Mgr Michel Aupetit nous dit ce qu’il en pense. 

  • Le coup de fil du 6 novembre : « A force de vouloir se protéger de tout, on va finir par laisser des gens sur le carreau« . Mgr Michel Aupetit rappelle combien le confinement isole et réveille ou provoque chez certains de dangereuses addictions.

  • Le coup de fil du 9 novembre : « Le tunnel a une sortie, ce n’est pas une impasse… on ne voit pas le jour mais on sait qu’il va arriver ».  Comment vivre au mieux ce reconfinement ? La prière, la joie, la musique… Mgr Michel Aupetit donne quelques pistes au micro de Marie-Ange de Montesquieu.

  • Le coup de fil du 10 novembre : « Un café chaud et la possibilité d’échanger quand on va mal ». En ces temps difficiles où beaucoup sont isolés, 400 repas ont été distribués durant la journée du lundi 9 novembre, comme en témoigne Mgr Michel Aupetit.

  • Le coup de fil du 11 novembre : « La question, c’est : comment on change le monde ? ». Une messe particulière pour les étudiants via internet : en ce temps de confinement, c’est ce qu’a proposé Mgr Michel Aupetit. Explications.

  • Le coup de fil du 12 novembre : « Venir adorer à Montmartre un saint différent chaque jour pour porter la prière de toute la France ». Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris évoque une toute nouvelle neuvaine à la Basilique du Sacré-Coeur de Monrmartre.

  • Le coup de fil du 13 novembre : « Noël c’est l’anniversaire de la naissance du Christ, c’est ça qui est important ! ». Alors que 53% des Français disent qu’ils ne fêteront Noël cette année, écoutez la réaction de Mgr Michel Aupetit, Archevêque de Paris.

  • Le coup du fil du 16 novembre : « On a toujours quelque chose à apprendre des gens de la rue, ils ont des choses à nous apporter ». Ce dimanche, pour la Journée mondiale des pauvres, Mgr Michel Aupetit s’est rendu à l’Hôtel-Dieu et a effectué une maraude. Il raconte.

  • Le coup de fil du 17 novembre : « Ceux qui font leur petit business dans leur coin empêchent tous leurs frères de pouvoir assister à la messe ». La messe de retour le 1er décembre prochain ? Ecoutez Mgr Michel Aupetit qui évoque le protocole sanitaire stricte à venir.

  • Le coup de fil du 18 novembre : « Je ne suis pas sûr que l’on puisse contenir les gens comme ça très longtemps, il faut prendre en compte l’état d’exaspération qui monte« . Mgr Michel Aupetit évoque le nombre croissant de Français déprimés en ces temps de confinement.

  • Le coup de fil du 19 novembre : « On a une force en nous,… une espérance nous permettant de dépasser les réactions primaires ». Comment fait-on pour garder le moral ? La recette de Mgr Michel Aupetit, Archevêque de Paris.

  • Le coup de fil du 20 novembre :  « Saint-Pierre et Saint-Paul ont dit qu’il fallait obéir aux autorités légitimes, celles qui sont ordonnées au bien commun ». Mgr Michel Aupetit revient sur la polémique autour du non respect des protocoles sanitaires et des personnes n’attendant pas le retour des messes pour s’y rendre. « On m’a dit que j’étais un diviseur, c’est faux », rappelle l’Archevêque de Paris.

  • Le coup de fil du 23 novembre : « Notre-Dame est vraiment sauvée ! « . Mgr Michel Aupetit revient sur l’avenir de la cathédrale : comment la faire découvrir aux touristes ? Comment continuer à y célébrer les mystères chrétiens ? Comment y permettre la rencontre avec le Christ ?

  • Le coup de fil du 24 novembre : « 70 % des Français ne connaissent la religion qu’au travers des médias, on voit bien qu’il y a une ignorance ». Mgr Michel Aupetit évoque le Service pour les Professionnels de l’Information, lieu de rencontre entre l’Eglise et les journalistes. L’Archevêque de Paris rappelle qu’« aujourd’hui les journalistes sont en concurrence avec les réseaux sociaux qui n’ont aucune éthique ». « Certains journalistes font de la surenchère, sans contrôle de l’information », ajoute-t-il.

  • Le coup de fil du 25 novembre : « 30 personnes dans une petite église de village, on comprend mais on a des paroisses parisiennes où ils viennent à 2000. On s’arrêtera à 31? C’est ridicule ». Mgr Aupetit réagit aux mesures prises par le gouvernement et annoncées hier par Emmanuel Macron pour la reprise des cultes et la jauge fixée à 30 personnes par messe.

  • Le coup de fil du 26 novembre « Cela me rappelle le serpent de la Bible qui vient instiller le soupçon dans le coeur d’Adam et Eve ». Le regard critique de Mgr Michel Aupetit vis-à-vis des journalistes qui cherchent, parfois, à « instiller le soupçon pour diviser », notamment les évêques.

  • Le coup de fil du 27 novembre : « Pensons au message d’espérance de Noël pour tenter de sortir de cette grisaille généralisée ». Mgr Aupetit nous parle du message d’espérance de Noël pour tenter de « sortir de ce marasme, de cette grisaille généralisée ».

Commentaires

  1. le seul avantage du confinement 2, c’est de retrouver Monseigneur Aupetit tous les matins ! Merci d’être là pour nous ! Bon courage et restons en communion de prière !

  2. Comme il est bon de se sentir brebis conduite par pareil berger! Merci, Seigneur, pour ceux que Tu appelles et que Tu nous envoies pour nous guider!

  3. Depuis plusieurs années grâce à K.T.O . J’ai la chance de suivre , en premier lieu les conférences de carême à NOTRE-DAME depuis 2014 . Et maintenant après l’incendie, je suis le plus régulièrement possible la messe du dimanche soir à St. GERMAIN L’AUXERROIS que j’enregistre très fréquemment, pour vos homélies que je peux méditer et qui me sont d’un grand réconfort. J’ai trouvé très déplacé et hors de propos , l’article du Figaro de Jean-Marie ROUART .A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *