le direct Musique sacrée

Le rapport annuel de l’AED : au Pakistan, des centaines de chrétiennes enlevées et converties de force

L’Aide à l’Église en Détresse a rendu un rapport sur la situation des chrétiens dans le monde. Particulièrement martyrisés en 2019, ils vivent bien souvent des situations dramatiques. L’AED ne se décourage pas, et se laisse guider par la foi et l’espérance.

ACN-20180913-76711-300x200

L’œuvre internationale déploie ses plans d’aide dans le monde entier, pour que la religion catholique ne s’éteigne pas. Elle est particulièrement présente dans deux régions : le Burkina Faso et le Pakistan, où les chrétiens sont violemment persécutés.

L’Afrique compte en effet le plus grand nombre de prêtres et de religieux assassinés en 2019. Les chrétiens subissent des pressions en de nombreux endroits et sont réprimés, notamment dans les régions où ils sont minoritaires.

>> En savoir plus sur le rapport annuel de l’AED

Le continent noir incarne toutefois un espoir immense pour les catholiques : un prêtre sur neuf et un séminariste sur quatre est africain. L’AED agit en offrant au clergé des formations continues. Elle met en place des initiatives pour renforcer et protéger les familles qui vivent des situations de crise.

La situation au Pakistan est tout aussi alarmante. Les catholiques y sont très peu nombreux : ils représentent seulement 2% de la population. Violemment persécutés, souvent mis à mort au nom de la loi « anti-blasphème », ils menacent de disparaître.

>> L’interviewe de Benoît de Blanpré, directeur de l’AED-France


L’AED perçoit tout de même une lueur d’espoir. La libération de la chrétienne Asia Bibi l’année dernière en est le signe. Emprisonnée pendant dix ans, séparée de sa famille et condamnée à la pendaison pour blasphème, la chrétienne a finalement eu le droit de quitter le Pakistan.

Malgré toutes les peines et les violences que connaissent les chrétiens pakistanais, leur foi demeure inébranlable, et les paroisses catholiques ne désemplissent pas. L’AED soutient les laïcs qui s’engagent pour former la jeunesse, en subventionnant des programmes de catéchisme, et en leur apportant une aide financière et matérielle.

Les chrétiens du monde qui souffrent au nom de leur foi ne sont pas oubliés. L’AED en est le signe vivace.

Maguelonne de Gestas