le direct Musique sacrée

Mgr Michel Aupetit, Archevêque de Paris, s’interroge sur la peur de la mort

Lundi 28 juillet 2020, Mgr Michel Aupetit, Archevêque de Paris, était l’invité de Louis Daufresne dans l’émission le Grand Témoin ; l’occasion de présenter son livre La Mort, méditation pour un chemin de vie, et de revenir sur des questions de société.

FIC169006HAB0La mort, le tabou de la société actuelle

L’arrivée de l’épidémie de coronavirus en France a semé la panique. Il y a bien longtemps que le pays ne s’était pas retrouvé face à un virus dont elle ne connaît rien et qui a tué près d’un million de morts dans le monde. Au micro de Louis Daufresne, Mgr Michel Aupetit s’interroge : « Pendant le confinement, j’ai vu que les événements qui se produisaient avaient produit une terreur absolue, y compris auprès des catholiques. » Une question s’impose :  pourquoi avons-nous peur de la mort ?

Selon l’archevêque de Paris, la mort est  » devenue la pornographie nouvelle », c’est-à-dire que les personnes n’en parlent que très peu, ne portent plus le deuil et y sont en règle générale, assez peu confortées. La mort est tabou, la vérité de la mort est évitée. « Dans une société hédoniste comme la nôtre, la mort est subie. Les gens ne veulent pas subir la mort donc ils se l’approprient. C’est l’euthanasie. C’est le suicide assisté. Mais la question ce n’est pas de la subir, ou de la maîtriser. La question comment on accepte la réalité pour entrer dans une autre réalité qui n’est pas seulement l’expression organique de la vie » explique Mgr Michel Aupetit.

La peur du coronavirus et ses conséquences

Depuis le confinement, les paroisses se sont vidées. L’archevêque du diocèse de Paris le confirme, et cite  » une baisse de fréquentation de 25% à 30% ». Pourtant, les mesures sanitaires telles que le port du masque, ou la distance sociale ont bien été mises en place dans les églises.

L’archevêque a cherché à rassurer au micro de Radio Notre Dame,  » il ne faut pas être terrorisé, il faut quand même vivre ! ». Reste à voir si son message sera entendu alors même que le gouvernement français parle de seconde vague, ferme des bars à Marseille et multiple les prises de parole à propos d’un reconfinement local.

Des prises de position fermes sur les questions de société

Mgr Michel Aupetit est clair : si la manifestation du 10 octobre 2020 contre le projet de loi bioéthique a bien lieu, il sera de la partie. En effet, le projet de loi prévoit que l’interruption médicale de grossesse soit possible pendant les neuf mois de grossesse avec l’ajout du critère de détresse psycho-sociale.  » C’est une vraie folie, on tue un enfant dans le ventre de sa mère comme on enlève une verrue. »

Sortie du mooc de la messe

Pourquoi va-t-on à la messe ? L’initiative est née pendant le confinement, dans le but de parer à l’absence de messes en présentiel. Le mooc est une formation à distance, gratuite, avec des vidéos de 7 min qui expliquent ce qu’est la messe, et qui permettent à ceux qui le souhaitent de se la réapproprier.

Commentaires

  1. Le monde se déshumanise ,on a oublier les vraies valeur de la terre et de l’humain .
    On cherche avant tout le profit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *