le direct Musique sacrée

Loi sécurité globale : Jean-Michel Fauvergue, député LREM, précise la réécriture de l’article 24

Mardi 1 er décembre 2020, Louis Daufresne reçoit le député LREM Jean-Michel Fauvergue, ancien patron du Raid. Il fait partie des députés à l’origine de la proposition de loi sécurité globale dont le but est de  » protéger ceux qui nous protègent ». 

Près de 130 000 personnes sont descendues dans la rue sameid dernier pour protester contre l'article 24 de la loi sécurité globale.
Près de 130 000 personnes sont descendues dans la rue samedi dernier pour protester contre l’article 24 de la loi sécurité globale.

Après des manifestations de samedi qui ont réuni près de 130 000 personnes, le gouvernement a décidé de réécrire l’article 24 de la loi sécurité globale. Le texte punissait d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende la diffusion d’images malveillantes des forces de l’ordre. Plusieurs syndicats de journalistes et défenseurs des libertés s’y étaient opposés.

« Nous allons réécrire l’article pour continuer à affirmer le même but, c’est-à-dire protéger ceux qui nous protègent : protéger les policiers et gendarmes des diffusions malveillantes surtout sur les réseaux parce qu’elles appellent à la haine de policiers, de gendarmes et de leurs familles. Mais nous voulons aussi rassurer les professionnels qui ne seront pas concernés, ou même les citoyens qui prennent des vidéos sans intention malveillante », affirme Jean-Michel Fauvergue, député LREM. Il réfléchit également à séparer cet article de la loi de 1881 sur la liberté de la presse.

Au micro de Louis Daufresne, l’ancien patron du Raid aborde les problèmes auxquels font face les forces de l’ordre avec notamment l’augmentation de la violence et du non-respect des règles en France, la défiance envers la police, ou encore le manque de moyens.