le direct Musique sacrée

En Quête de Sens – Quels mots de la pandémie vont rester ?

Guerre, gestes barrières, distanciation sociale, masque, confinement… Nombre de mots ont déferlé lors de la pandémie de Covid-19. Qu’en restera-t-il une fois la pandémie terminée ? Marie-Ange de Montesquieu fait le point avec Bertrand Vergely et Mariette Darrigrand.

« Les mots sont révélateurs de notre époque car il touche aussi à l’inconscient », rappelle Bertrand Vergely, « le verbe contient tout, le visible et l’invisible, le langage n’est pas qu’un outil de communication ».

Pour le philosophe, à travers les médias notamment, « on a eu affaire à une espèce de déferlante à propos du langage ». Bertrand Vergelyse dit frappé par « l’apparition d’un ordre sanitaire mondial passant par un ordre disciplinaire fondé sur des mots » : gel, masque, distanciation, confinement… « On était devenu incapable de parler d’autre chose, cela nous a mangé l’esprit », explique-t-il, « on a été tellement pris par cela que l’on n’arrive plus à se déconfiner, on est déconfiné dehors ».

Du sens du mot « crise »

« On parle de crise », ajoute Bertrand Vergely, « mais nous ne sommes pas encore dans la crise, nous allons y entrer ». Un avis que partage Mariette Darrigrand. Pour elle, « on confond la crise avec la maladie, elle est le diagnostic« , explique-t-elle. Et Mariette Darrigrand de rappeler que face à ce moment très violent sur le plan symbolique et physique que nous vivons, il serait nécessaire de revenir au sens premier du mot « crise » : « criser », c’est-à-dire  « penser »  au sens intelligent, mobiliser les intelligences avec recul.

Les invités de Marie-Ange de Montesquieu :

Le-reve-perdu-de-la-sagee-grecque

Mariette Darrigrand, sémiologue qui tient le blog l’observatoire des mots

Bertrand Vergelyphilosophe et auteur du « Rêve perdu de la sagesse grecque » (Privat)