le direct Musique sacrée

Déconfinement : « c’est une liberté de condition, elle dépend des uns et des autres et de l’évolution du Covid-19 »

En Quête de Sens – Déconfinement, Jour J : qu’allez-vous faire de votre liberté ? Marie-Ange de Montesquieu pose la question à Bénédicte de Dinechin et Emmanuel Hirsch. 

Selon un sondage, 35 % des Français souhaitaient rester encore quelques temps en confinement. Par peur d’être contaminés, pour certains, « mais peut-être que  d’autres ont vu dans ce confinement une espèce de déconfinement intellectuel, spirituel, affectif qui leur a permis de prendre du temps pour de belles choses et de belle découvertes et qu’elles n’ont pas envie de reprendre leur vie comme avant », explique Bénédicte de Dinechin. « Il y a de manières de le vivre que de personnes », soulige-t-elle, « ce bouleversement de vie qui nous a été imposé peut être l’occasion de découvrir des choses , avoir le même effet que le deuil… Il y a un héritage ». La question pour elle est de savoir « comment en sortir grandi ? ».

« Chez certains, le 11 mai, c’est l’ouverture d’une cage, mais en fait, pas grand chose ne change »

Emmanuel Hirsch préfère penser en termes de responsabilité plutôt que de liberté. « Certains n’ont pas survécu, d’autres ont perdu des proches, d’autres encore leur commerce… On est dans un moment trouble, d’incertitude… C’est une liberté de condition, elle dépend des uns et des autres et de l’évolution du Covid-19 ». De cette expérience, il retient « l’interdépendance, la responsabilité partagée, l’envie d’aller plus loin dans la recherche avec les autres ». « La vérité me paraît plus importante que la liberté », ajoute Emmanuel Hirsch, « on entre là dans le vif du Covid-19 et des ses conséquences humaines et sociétales au niveau planétaire ». Il regrette la faiblesse du politique qui, sans doute par « fatigue et usure » n’a pas été plus loin dans sa réflexion que dans l’organisationnel. « Il faudrait lancer une mobilisation sociale pour que l’on invente ensemble une sortie de crise, par la vitalité, la démocratie, la créativité », affirme Emmanuel Hirsch.

Les invités de Marie-Ange de Montesquieu :

Bénédicte de Dinechin, Conseillère conjugal, auteur , chroniqueuse, formatrice en développement personnel auteur de « Le couple dont vous êtes le héros face aux défis de la vie » chez Quasar.

Emmanuel Hirsch, Professeur d’éthique médicale, Faculté de médecine, Président du Conseil pour l’éthique de la recherche et l’intégrité scientifique de l’Université Paris-Saclay, Directeur de l’Espace éthique de la région Île-de-France.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *