le direct Musique sacrée

Le Vatican annonce la démission de Giovanni Angelo Becciu soupçonné dans une affaire de détournements de fonds

File photo dated November 2018 of Italian Cardinal Giovanni Angelo Becciu, Prefect of the Vatican Congregation for the Causes of Saints in his office at the Vatican. High ranking Vatican official Cardinal Giovanni Angelo Becciu has unexpectedly resigned from office, the Holy See has announced. He previously worked as the second most senior official in the Vatican's Secretariat of State. Cardinal Becciu became involved in a controversial deal to buy a luxury London building with church funds as an investment. The deal has since been the subject of a financial investigation. Photo by Eric Vandeville/ABACAPRESS.COM
Photo by Eric Vandeville/ABACAPRESS.COM

Le cardinal Giovanni Angelo Becciu va quitter ses fonctions au Saint-Siège. Une décision qui pourrait être liée à son implication dans une affaire de malversations financières à Londres.

La nouvelle est tombée hier soir dans un communiqué laconique du Bureau de presse du Saint Siège. Le cardinal Becciu vient de renoncer à ses droits liés au cardinalat et à sa fonction de Préfet de la Congrégation pour la Cause des Saints. Nommé cardinal depuis à peine deux ans par le pape François, il était resté pendant sept ans le deuxième plus haut fonctionnaire de la Secrétairerie d’État du Vatican, l’équivalent du ministre de l’Intérieur, en contact constant avec le pape Benoît XVI puis le pape François.

Une démission sous forme de sanction

Diffusé de manière inattendue à une heure tardive et inhabituelle, le bulletin annonçant hier soir sa démission a tout l’air d’être une sanction opérée auprès de cet homme puissant de la Curie. En effet, âgé de 72 ans, Angelo Becciu n’a pas encore atteint l’âge limite pour quitter ses fonctions et entrer en retraite canonique (75 ans). De plus, il est empêtré dans une affaire de malversations ayant eu lieu en 2012 à Londres. L’enquête lancée l’année dernière, révèle que le prélat aurait participé à l’achat d’un immeuble prestigieux à Londres, dans le quartier de Chelsea, sur Sloane Avenue, à l’aide de fonds de l’église.
Outre le cardinal Becciu, cinq employés de la Secrétairerie d’Etat sont également visés dans cette enquête. Ce montage financier aurait débuté en 2014, lorsque Mgr Becciu était encore à la Secrétairerie d’Etat, l’administration centrale du Saint-Siège et donc décisionnaire pour cet investissement. Dans un entretien à l’agence de presse italienne « Ansa » en début d’année, Becciu s’était défendu en argumentant que l’investissement immobilier n’avait rien d’opaque et qu’il était monnaie courante pour le Saint-Siège dans plusieurs capitales européennes comme à Rome, Paris et aussi à Londres. « Pie XII a été le premier à acheter un bien immobilier à Londres« , avait-il précisé.

Première démission d’un cardinal sous Bergoglio

Concernant l’avenir du prélat, ce dernier devrait rester cardinal mais perdra tous les droits attachés à cette fonction, notamment la possibilité d’élire un nouveau pape lors d’un conclave ou de conseiller l’actuel souverain pontife. Depuis l’élection du pape François, c’est la première fois qu’un cardinal de la Curie renonce, en plus de la charge dans son propre Dicastère, aux « droits » liés au cardinalat.