le direct Musique sacrée

Coronavirus : la France aux balcons

Ils arrivent des quatre coins du pays, relayés par les réseaux sociaux… Des appels à se retrouver tous les jours à la même heure pour chanter, rire, applaudir. Des rendez-vous pour faire lien autrement à l’heure du coronavirus. Tour d’horizon de ces nouvelles formes de solidarité.

 Après les Italiens, les Français veulent à leur tour faire entendre leur voix pour défier, sans se mettre en danger, le Covid-19.

D’abord remercier les soignants et tous ceux mobilisés sur le terrain

Le hashtag #OnApplaudit fleurit un peu partout sur la toile. Impossible de passer à coté et de ne pas se mettre désormais, chaque soir, à son balcon ou à sa fenêtre, en l’honneur de toutes celles et ceux qui, sur le terrain, agissent pour sauver des vies, soigner ou nous protéger. De quoi redonner du baume au coeur, notamment aux soignants, ultra sollicités et exténués.

19h00 ou 20h00 ? Peu importe. A Marseille, Paris, à Angers, en Corse, à Grenoble… Le rendez-vous reste le même. A n’en pas douter, il va prendre de l’ampleur et, d’ici quelques jours, rythmer la vie des Français.

« La vie, ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre à danser sous la pluie » – Sénèque

MjAyMDAzZGY5YWQyMmRiOTFlMzU4Mzg5YjQ3ZDE2NThiMWQzZDU

Applaudir, c’est bien. Donner de la voix, c’est mieux. A l’image des Italiens qui n’hésitent pas à brancher leurs enceintes pour partager la fête avec leurs voisins, certains Français se préparent à faire du bruit et de la musique depuis leur balcon. Une belle manière de lutter contre l’enfermement et la déprime, et qui sait, de faire venir la pluie (moins de regrets, du coup, de ne pouvoir sortir). Ainsi, l’événement Nantes aux balcons aura lieu ce samedi 21 mars, à partir de 20 h, dans les rues de le ville. Karaoké, Dj en folie, mais aussi casseroles, guitares, piano… Tous les instruments seront les bienvenus. Ce sera peut-être l’occasion de voir émerger de nouveaux talents et de nouvelles créations.

Les Lyonnais ravivent la flamme

Des lumignons sur le bord des fenêtres : une tradition à Lyon. A travers le hashtag #UnLumignonpourLyon, plusieurs internautes appellent à rallumer une bougie, chaque soir à 20h00. Preuve, s’il en est, que la Vierge Marie n’est jamais loin. C’est aussi une manière de la prier, elle qui avait sauvé Lyon de la peste en 1643.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *