le direct Musique sacrée

PMA : la Manif Pour Tous sonne la charge

Alors le gouvernement travaille sur le projet de loi ouvrant la PMA aux lesbiennes et célibataires, la Manif Pour Tous passe déjà à l’offensive. Retrouvez l’intégralité de la conférence de presse à laquelle Radio Notre-Dame a assisté.

Paris, 27 juin 2019. Ludovine de La Rochère préside la Manif pour tous aux côtés du coordinateur général Albéric Dumont. © V. RAZIMOWSKY
Paris, 27 juin 2019. Ludovine de La Rochère préside la Manif pour tous aux côtés du vice-président  Albéric Dumont. © V. RAZIMOWSKY

La Manif pour Tous interpelle le président Emmanuel Macron au sujet de la Procréation Médicalement Assistée (PMA), alors que le projet de loi sur la bioéthique qui prévoit son extension aux lesbiennes et célibataires sera présenté en Conseil des ministres fin juillet.

Dans une lettre ouverte de 70 pages adressée mercredi à l’Elysée, l’association réclame la prise en compte « des conséquences de la PMA », comme « les enfants orphelins de père », « le marché des gamètes » ou le « détournement de la médecine ». La présidente Ludovine de La Rochère a déclaré lors d’une conférence de presse donnée à Paris aujourd’hui que l’ouverture de la PMA aux femmes célibataires et aux couples lesbiens produirait une « PMA sans père » et créerait « des orphelins de père ». « Un tel projet de loi serait une injustice terrible pour les enfants », a-t-elle estimé.

La Manif pour Tous propose au président de la République « d’inscrire dans la Constitution française la non-disponibilité du corps humain », un plan de lutte contre l’infertilité ou encore de prendre « des actes réels et efficaces contre le recours à des mères porteuses » à l’étranger par des Français. « La Gestation Pour Autrui (GPA) est la sœur jumelle de la PMA sans père », affirme le chef de l’association qui a milité contre le mariage homosexuel en 2013. Ludovine de La Rochère justifie cette assertion en expliquant que « la marchandisation humaine commence avec l’extension de la PMA ». « La médecine est détournée de sa finalité dès lors qu’elle devient une prestation de service pour réaliser ses désirs individuels » a-t-elle déploré. Selon la présidente, « beaucoup de monde dans la rue » sont à venir.

Commentaires

  1. Je partage tout à fait cette analyse.
    Un enfant n’est pas un bien à acquérir mais une personne qui a le droit d’avoir un père et une mère, dans la mesure du possible.
    Le corps humain est indisponible.

  2. Notre president au LARGE CONSENSUS à les mains liées avec le lobby LGTB et la PENSEE UNIQUE de LREM …..beaucoup de députés de droite ont aussi RETOURNE leur VESTE , NE serait ce que pour avoir UNE PLACE au gouvernement ……Lemaire , Philippe ………
    Quant on pense que des ministres du gouvernement DÉFILENT pour la MARCHE DE LA DECADENCE , ON se demande dans quelle démocratie on vit !!!!!!
    Je ne crois absolument plus à la démocratie française et aux FRANCAIS qui votent MACRON par dépit pour éviter le FN ….ils donnent leur voix à des progressistes libertaires qui veulent laisser leur nom A travers de lois décadentes …..
    J’ai participé à toutes les manifs contre le mariage pour tous ET les suivantes …..mais la FRANCHEMENT , je ne vois plus ce qu’il est possible DE FAIRE et comment s’opposer à la folie de leur idéologie …….
    Le MEILLEUR DES MONDES est EN MARCHE avec l’assentiment des FRANCAIS qui s’en FOUTENT totalement tant que ca NE les empêchent pas de DORMIR …vive la société PARTICIPATIVE

  3. J’approuve entièrement la lettre ouverte adressée au Président de la République.
    Je descendrai à nouveau dans la rue et m’engagerai comme par le passé pour m’opposer aux atteintes récurrentes aux droits des enfants et plus largement aux manipulations génétiques faites dans le but  » d’augmenter » l’homme et de satisfaire avant tout ses propres désirs.

  4. ’approuve entièrement la lettre ouverte adressée au Président de la République.
    Je descendrai à nouveau dans la rue et m’engagerai comme par le passé pour m’opposer aux atteintes récurrentes aux droits des enfants et plus largement aux manipulations génétiques faites dans le but » d’augmenter » l’homme et de satisfaire avant tout ses propres désirs.

  5. Je suis prêt à manifester car on n’ a pas le droit de rester passif.Dans le dernier « Envoyé Spécial » le reportage s’insurgeait contre le fait que les truies étaient inseminées artificiellement! Quel paradoxe ! Il faut exiger un véritable débat national par voie médiatique et on s’apercevra que les Français sont très majoritairement hostiles à ce projet.

  6. Totalement opposée à la GPA et à la PMA.
    GPA l,utérus de la femme n’est pas un bien marchandable quoique on nous dise, d’une part, la PMA doit rester une solution médicale pour un couple (homme femme). Un enfant a besoin d’un vrai père et d’une vraie mère. Il est temps de stopper toutes ces folies qui vont à l’inverse des valeurs humaines’ familiales, et respectueuses de l’etre humain .
    Quelques soient les convictions religieuses l’être humain est un individu à part entière, née libre, et qui implique le respect, et non un objet de consommation, de plaisir passager
    Arrêtons de croire en cette science progressiste qui nous conduit dans le chaos humain

  7. Tout le monde oublie de dire les mots qui font tache, et mouche:
    On institue le mensonge dans la loi. Celui-ci devient la pierre fondamentale de l’édifice.
    On veut nous faire croire que ce n’est pas un mensonge. Mais c’en est un.
    On veut donner une nouvelle définition de la famille. Celle-ci est plus une tribu qu’une famille.
    Et l’enfant n’est plus le fruit d’une union entre un homme et une femme, mais le résultat d’un cathétérisme, et d’une injection. Le père de l’enfant sera un tube à essai, et une molécule.
    Ne peut-on dire cela??????
    Son ascendance sera un questionnement permanent, à la base de tout. Même si l’enfant le cache bien, il sera un handicapé à vie. Et cela par volonté de sa mère qu’il risquera de haïr.
    car en fait, ce qu’elle aime , ce n’est pas son enfant, mais un tas de molécules ne venant que d’elle, et qui ne sera jamais autant le fils de son père géniteur que de sa mère génitrice.

    La loi fera donc deux sortes de citoyens en France.
    Les enfants avec parents, et
    les enfants coupés en deux dans leur nature : un parent bien vivant, et un autre , un tube à essai, une seringue.
    L’enfant saura qu’il n’est pas né de la loi naturelle, mais de celle de la démocratie française, des juristes, des hommes de loi. Ce sera çà « son père ». IL sera aussi le fils (la fille) de la technologie des tubes à essai. Deux parents qui n’en seront pas. Il sera le fils de personne. LA mère qui l’aura conçu fera partie de cet arsenal technologique. Il sera un enfant « fabriqué ». Et on lui dira qu’il est né par l’amour de sa mère. Oui, mais pas de son père. Et par volonté de sa mère. Sa mère a choisi qu’il n’aura jamais de père. Il comprendra, cet enfant, que sa mère a un gros problème, et qu’elle a choisi de se servir de lui pour s’inscrire dans son problème.

    Claire BOMMIER

  8. Mesdames et messieurs les militants LGBT, comment pouvez vous vivre avec autant de HAINE dans le coeur????? Je vous plains

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *