le direct Musique sacrée

Union Européenne : pouvoir, démocratie et libéralisme

Grand Témoin  – Louis Daufresne reçoit Arnaud Benedetti, Alexandre Devecchio et Philippe Deloire pour débattre des nominations aux postes de pouvoir dans l’Union Européenne.

Louis Daufresne reçoit trois invités :

L’Union Européenne a abouti à un accord sur la répartition des postes de pouvoir. La Banque centrale européenne revient à Christine Lagarde, ancien ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie de Nicolas Sarkozy à la tête du Fonds Monétaire International, et la présidence de la commission européenne à l’allemande conservatrice Ursula von der Leyen. Le social-libéral Charles Michel, Premier Ministre de la Belgique, accède à la présidence du Conseil européen qui coordonne les 28 pays membres et le socialiste Josep Borell Fontelles devient le candidat à la fonction de Haut Représentant pour les affaires étrangères. Ces nominations mettent fin aux négociations entre les chefs d’États qui n’étaient pas parvenus à s’entendre dans la nuit du 30 juin au 1er juillet.

Libre-échange et défense européenne

Alexandre Devecchio voit dans la mise en avant de la parité des sexes l’opacité qui masque des nominations supranationales et non démocratiques et leurs orientations politiques. Arnaud Benedetti rejoint le journaliste du Figaro. Les noms importent peu car ils assurent la continué libérale et peu démocratique. Il en veut pour preuve l’accord de libre-échange avec le Mercosur. Philippe Deloire attend un progrès dans le projet de la Défense européenne de la part de l’ancien ministre des Armées allemandes. Ils évoqueront aussi les conséquences du Brexit dans l’émission Le Grand Témoin.