le direct Musique sacrée

Pourquoi Jérusalem est une ville disputée ?

Pourquoi Jérusalem est une ville disputée ? Jérusalem est une ville sainte pour les trois grandes religions monothéistes : le judaïsme, le christianisme et l’islam. Le conflit actuel sur son partage remonte à l’éclatement de l’Empire ottoman, à la fin de la Première Guerre mondiale.

Dans la déclaration de Lord Balfour, le gouvernement britannique promet l’établissement d’un « foyer national pour le peuple juif » sur une partie du territoire.

En 1947, les Nations Unis votent le partage de la Palestine en deux Etats, l’un arabe, l’autre juif. C’est la résolution 181. Jérusalem est exclue de ce plan, mais, en 1949, l’Etat d’Israël transfère sa capitale de Tel-Aviv à Jérusalem-Ouest.

Depuis la guerre de Six Jours, en 1967, Israël considère Jérusalem comme sa capitale « indivisible et éternelle ».

Pour l’ONU, le statut final de la ville doit être négocié entre Israéliens et Palestiniens, car eux aussi veulent y installer la capitale d’un éventuel Etat Palestinien.

Le 6 décembre 2017, Donald Trump annonce que les Etats-Unis reconnaissaient Jérusalem comme capitale d’Israël. Un an plus tard, c’est l’Australie qui faisait la même annonce. En août 2019, le Honduras reconnaît lui aussi Jérusalem comme la capitale d’Israël.

jerusalem

Aujourd’hui, comment se dessine la ville ?

Elle est séparée en deux. La partie ouest est presque exclusivement peuplée de juifs, et s’y trouvent les institutions d’Israël.

La partie est revendiquée par l’Autorité palestinienne, et est peuplée d’environ 60 % d’Arabes et 40 % de juifs. S’y trouvent la vieille ville et les lieux sacrés.

Mais depuis des années, Israël encourage la colonisation de la partie Est de Jérusalem, afin d’empêcher la continuité entre cette partie de la ville et le reste du territoire palestinien, en Cisjordanie.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *