le direct Musique sacrée

Il n’y a pas que les crêpes à la Chandeleur !

Qu’est-ce que la Chandeleur ? Le jour des crêpes, bien sûr, mais c’est aussi et surtout la présentation de Jésus au Temple que l’on fête. Un jour de processions autour de la lumière.

C’est au Vème siècle que le pape Gélase Ier institua, chaque 2 février, une procession avec des chandelles, d’où le nom de Chandeleur, pour rappeler la procession de Joseph et Marie vers le Temple. Pour les chrétiens, la flamme de la chandelle rappelle la « lumière » prodiguée par le Christ. C’est également un symbole du renouvellement de la foi et une marque de pureté de la Vierge Marie.

Pourquoi le 2 février ?

Tout simplement parce que cela tombe 40 jours après Noël, donc les 40 jours de l’Enfant-Jésus. La tradition juive voulait que le premier garçon né dans une famille soit présenté au Temple de Jérusalem, quarante jours après sa naissance et consacré à Dieu (Luc 2; 22-23). L’Évangile raconte que le vieillard Siméon prit l’Enfant dans ses bras et l’annonça comme « Lumière pour éclairer les nations » (Luc 2,29-32).

De cette annonce est née la traditionnelle utilisation de la lumière des cierges pour cette fête. Ainsi la Chandeleur, qui signifie « fête des chandelles », est l’occasion pour les chrétiens de bénir des cierges et d’organiser des processions.

Mais le 2 février, l’Église universelle ne célèbre pas que la Chandeleur ! Ce jour est aussi dédié à la journée de la vie consacrée. La première journée de la vie consacrée fut célébrée en 1997 à l’initiative du pape Jean-Paul II. Elle est pour l’Église l’occasion de prier pour tous les consacrés qui décident de suivre les pas du Christ.

Pourquoi des crêpes ?

Selon la légende, le pape Gélase Ier distribuait ce jour-là des crêpes ou des galettes aux pèlerins qui arrivaient à Rome. Leurs formes rondes et leur couleur rappelle ainsi le disque solaire, et donc la lumière qui équivaut au Christ.
Encore aujourd’hui, la procession de la Chandeleur continue. Le prêtre peut profiter de cette fête pour bénir les chandelles des personnes venues prier. Les fidèles en ramènent souvent une chez eux et l’exposent à leur fenêtre. Mais ce jour marque aussi la fin du cycle de Noël et donc le jour où l’on range la crèche.