le direct Musique sacrée

Retour sur le succès de Pitch My Church 3

Mardi 6 mars : 3e édition de la soirée Pitch My Chruch au Collège des Bernardins. Objectif de cet événement, organisé par l’association Eglise et Innovation Numérique : mettre en relation les porteurs de projets et les potentiels utilisateurs ou financeurs. Entre 300 et 400 personnes étaient présentes.

Le village des innovations permettait de découvrir d'autres projets que ceux pitchés.
Le village des innovations permettait de découvrir d’autres projets que ceux pitchés.

Le but de l’événement est simple : « donner de la visibilité à des projets innovants ou numériques qui sont au service de l’Église », explique Hugues de Saint-Vincent, vice-président de l’association. Dans une partie « village  de l’innovation », les différents, et nombreux, créateurs présentent au public leurs projets. « Il y a beaucoup de stand et les gens peuvent déambuler et découvrir les projets comme les nôtres, le but étant de se faire connaitre au plus grand nombre », décrit Astrid Bess, co-créatrice de Divine Box. Le moment le plus important est celui des trois pitch (un bref résumé). Trois projets ont été sélectionnés par l’association. Chacun disposent de 4 minutes pour convaincre le jury et le public présent. Divine Box, Lights in the D@rk et Youpray étaient en compétition. A la fin, le prix des Bernardins et le Lauréat Oremus sont remis. Le Prix des Bernardins donne accès à un réseau de mécènes. Le lauréat gagne un soutien financier, juridique, technique, éditorial et commercial pendant un an. Cette année le prix a été pour Divine Box, qui rafle aussi le prix du public, et le lauréat pour Youpray.

Eglises et Innovation Numérique

L’association organisatrice a été créée en 2016 après l’organisation du premier Pitch my Church. Pour continuer de promouvoir l’entrepreneuriat chrétien, elle s’appuie sur deux autres piliers : penser l’innovation numérique au service de l’église et construire un écosystème « La Church Tec » au sein duquel une synergie entre les projets peut se créer. L’idée de développement de l’association est qu’« on accompagne de plus en plus et de façon plus importante les projets », précise Hugues de Saint Vincent.

Divine Box

Le principe de Divine Box est simple et à la mode : recevoir chaque mois un coffret avec dedans des produits que l’on ne connaît pas à l’avance. La spécificité vient de ce qui est proposé : des produits monastiques, surtout de l’épicerie fine. L’autre offre phare est la box de bières trappistes. L’abonnement coûte 29.99 € par mois.

Youpray

Youpray par d’un constat simple : ce n’est pas facile de prier. Grace à ce site, et l’application à partir de mi-mai, des conseils et astuces pour prier sont proposés pour prier. « C’est une application pour aider les gens à prier. C’est né du fait qu’on avait du mal à prier », sourit Agnès Bienvenu. Chaque jour un « starter de prière » sera proposé. « C’est une petit programme audio court qui dure entre deux et dix minutes qui est destiné à vous aider à démarrer votre prière ». Ce qui permet de l’écouter partout.

Light in the D@rk

Il faut évangéliser le numérique. C’est ce qui conduit la création de Light in the D@rk. Suite au constat que les chrétiens étaient absents du numérique, notamment lors de la sortie d’un film sur Pie XII, il a décidé de créer un premier site pour donner la version de l’Église. Après la rencontre avec Monseigneur Rey, évêque de Fréjus Toulon, le projet prend la forme de cette communauté d’e-missionnaires. Le site propose aussi des formations sur la manière d’évangéliser online. D’autres sites sont en cours de création pour diffuser la parole de l’Église, sur la fin de vie par exemple.