le direct Musique sacrée

« La Paix retrouvée », un hommage musical à la fin de la Grande Guerre

Reprenant le modèle du « théâtre aux armées », une troupe d’une douzaine d’amis, accompagnés d’un pianiste, propose de commémorer – par le chant – le centenaire de la fin de cette terrible Grande Guerre. Gros plan dans notre Radio Don.

Une sélection de textes et de musiques entendus ou chantés au front et à l’arrière : chants militaires, cantiques, variétés, extraits d’opéras et d’opérettes, sur des musiques de Charles Gounod, Maurice Ravel, Robert Planquette, Vincent Scotto, Henri Christiné, des textes de Romain Rolland, Edmond Rostand, Maurice Genevois, Théodore Botrel…

Le public est invité à participer vocalement à cette heure musicale car le choix des morceaux permet aux spectateurs de tous âges de retrouver et fredonner des mélodies populaires, d’en découvrir d’autres, d’être émus par des textes ou lettres, … :

Une expérience mémorielle et musicale participative.


A l’antenne du Radio Don, jeudi 29 novembre, 19h-20h

 « La Paix retrouvée »
Hommage musical à la fin de la Grande guerre

  1. Gloire immortelle de nos aïeux (extr. de Faust, Charles Gounod)         Chœur de l’armée française

Présentations :                                                               Béatrice ABBO, conception et direction artistique du spectacle
Geneviève del MARMOL et Claire GERARD,  membres du chœur.
Pourquoi ce spectacle ?                               Troupe d’amateurs, accompagnés d’un pianiste pro, approche thématique et participative du chant choral et de ses multiples répertoires. Hiver 2018-2019 commémorations – par le chant le centenaire de la fin de la « Grande Guerre ». Ce n’est donc pas un concert mais un spectacle musical participatif, un peu dans l’esprit du « théâtre aux armées » Nous chantons principalement dans des salles des fêtes.

Quelles ont été vos motivations ?           La conviction que cette 1ère guerre mondiale, bien qu’il n’y ait plus à ce jour de survivant reste très présente dans les mémoires des familles et est encore d’une actualité brulante. ex. rencontre avec sœur Henriette, sœur des campagnes, dans un petit village drômois : parlant de la guerre, nous réalisons que son père était sous les ordres de mon grand-oncle et à ses côtés lorsqu’il a été tué au front le 15.10.1914 . 103 après, j’apprends par une source directe les détails de ce moment qui a si fortement marqué ma famille !

Pourquoi le raconter par le chant ?         A cette époque le chant était omni présent dans la vie quotidienne et on sait que pendant cette guerre où 3,5 millions de français participaient aux combats, on sait que la moitié d’entre eux avaient un carnet de chant.De plus le fait de chanter, en associant le public aux refrains connus, leur permet d’adhérer plus facilement à cette démarche mémorielle.

Quel est le programme ?                             Un choix de textes et de musiques entendus ou chantés au front et à l’arrière : chants militaires, cantiques, variétés, extraits d’opéras et d’opérettes, sur des musiques de Charles Gounod, Maurice Ravel, Robert Planquette, Vincent Scotto, Henri Christiné, des textes de Romain Rolland, Edmond Rostand, Théodore Botrel…
Le choix des musiques permet aux spectateurs de tous âges de retrouver et fredonner avec nous des mélodies populaires, d’en découvrir d’autres, d’être émus par certains textes ou lettres, …

Qu’entendait-on avant 1914 ?                 Après la défaite de 1870, esprit de revanche et très fort anti-germanisme. Références aux heures glorieuses du passé (Révolution, Empire).

  1. Le Régiment de Sambre et Meuse (musique Robert Planquette, paroles de Paul Cézano, 1870).

Au front                                                             la Madelon devient « la Marseillaise des poilus »

  1. La Madelon (1914, Bach)
  2. It’s a long, long way to Tipperary (1913, Jack Judge, Harry Williams)
  3. Dans les tranchées de Lagny  (1915, musique Vincent Scotto, paroles anonyme).

Dans les cafés, au Caf’-conç                       La vie culturelle continue, les variétés sont reprises dans les tranchées

  1. Ma p’tit mimi (1915, musique Vincent Scotto, paroles Théodore Botrel)
  2. Je cherche après Titine (1917, Léo Daniderff)

A l’arrière, dans les foyers, les hôpitaux de campagne :                               mobilisation des femmes et des anciens

  1. L’infirmière. (1915, musique Pierre Eyer, paroles Michel Carré, dédié à ma grand mère)
  2. L’année douloureuse. (texte d’Edmond Rostand, Le vol de la Marseillaise, 1917)                                               

A l’église                                                            Ferveur populaire, culte de la Vierge, Jeanne d’Arc et du Sacré Cœur. Fort engagement des prêtres et religieux (32000 sous les drapeaux – 6000 morts).

  1. Pitié mon Dieu (musique Aloys Kunc) et Je suis chrétien
  2. Le jour de la Victoire. (Blaise Cendrars, 1916)

Dans les salles de spectacle:                      Succès immense de Phi-Phi, opérette créée le 12.11.1918

  1. C’est une gamine charmante (1918, Phi-Phi, d’Henri Christiné)

Armistice

  1. Canon de la Paix (Texte : Romain Rolland, musique : Fr. Terral)
  2. Le jour de l’Armistice (texte de Maurice Genevois)
  3. Dona nobis pacem (d’après Mozart)

Hommage aux morts                                    Hommage à tous les morts de cette terrible Grande Guerre

  1. Ich hatt’ einen Kameraden, (texte Ludwig Uhland (1809), musique Friedrich Silcher (1827)

Aux défilés de la victoire :

  1. Le défilé de la Victoire (Texte de Th. Botrel, lu lors du défilé du 14 juillet 1919 )
  2. La Madelon de la victoire (1918, Boyer)

Quels sont à présents vos projets ?                       Après avoir lancé notre spectacle à Rethondes et Boran sur Oise, puis à Paris (crypte de St Pierre du Gros Caillou), nous prévoyons un spectacle par mois, dans différentes régions (Drôme, Cotentin, Sarthe, Var, Flandres…), et ce, jusqu’au 14 juillet 2019, centenaire du grand Défilé de la Victoire.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *