le direct Musique sacrée

Un ex-officier témoigne de l’implication française pendant le génocide rwandais

Décryptage questionne la responsabilité de la France dans le génocide entre Hutus et Tutsis en 1994. Guillaume Ancel, ex officier présent sur place publie « Rwanda la fin du silence » aux éditions Les belles lettres, dans la collection Mémoires de Guerre.


Guillaume Ancel a publié il y a quatre ans un roman « Vent sombre sur le lac Kivu », racontant l’extraction d’une famille rwando-portugaise menacée pendant le génocide rwandais. Il admet s’être inspiré de faits réels. Contacté par un historien, Stéphane Audoin-Rouzeau, celui-ci l’a convaincu d’écrire son vécu en termes de mémoire et non plus de roman car c’est un morceau d’Histoire. Sa présence dans l’armée et sa connaissance des théâtres d’opération difficiles racontent une vérité historique, pas forcément en accord avec la vérité officielle. Sa thèse est simple : l’opération turquoise n’est pas l’opération humanitaire vendue par les autorités française de l’époque. « La version officielle qu’on nous donne depuis 24 ans est proprement scandaleuse. Ce n’est même plus une fable, c’est un mensonge d’Etat », dénonce-t-il.

Une opération guerrière

Selon Guillaume Ancelin le début de l’opération a pour but de remettre au pouvoir le gouvernement en place, pourtant génocidaire. « On est parti avec les meilleures unités de combat de l’époque, la légion étrangère. On part avec des unités qui sont dessinées, organisées et préparées à faire des raids », révèle-t-il. Lui est en charge de guider les frappes aériennes pour préparer l’avancé des unités. On est donc loin de l’opération humanitaire. Elle viendra ensuite, pour habiller la première opération selon l’auteur. Si ce qu’il raconte n’est que son expérience personnelle, il montre bien que « cette pièce de puzzle est définitivement incompatible avec une histoire humanitaire ».

>> Pour aller plus loin : « Rwanda, la fin du silence : témoignage d’un officier » , (Les Belles Lettres), coll. « Mémoires de Guerre », , 224 page, 21€.