le direct Musique sacrée

Focus : le diocèse de Gizeh en Egypte

Le diocèse de Gizeh vient de signer un partenariat avec celui de Nanterre. Mais quel est ce diocèse copte catholique de 6600 paroissiens dans ce pays à 90% musulman ?

L’Égypte est majoritairement un pays musulman : 90% de la population est de religion musulmane, 89% de sunnites et 1% de chiites. Les 10% restant sont majoritairement des chrétiens, surtout des coptes orthodoxes. Cependant, 300 000 personnes se disent coptes catholiques. Cette communauté est la plus grande chrétienté du monde arabe. Le patriarche est sa Béatitude Ibrahim Isaac Sidrak.

Emplacement des trois villes principales du diocèse.
Emplacement des trois villes principales du diocèse.

Gizeh

Gizeh, haut lieu de l’Égypte Antique, emplacement des pyramides et du célèbre sphinx au nez cassé. Commune limitrophe du Caire elle occupe la rive ouest du Nil. Mais c’est aussi le siège d’un diocèse copte catholique. Cependant, le diocèse rassemble deux autres provinces  à une centaine de kilomètre au sud : celle de Fayoum et Beni Suef. Le développement de la ville est assez nouveau. En cela, elle ressemble un peu à Nanterre. La province est peuplée de 10 millions d’habitants. C’est la plus grosse province du diocèse. Il y a cinq paroisses érigées mais il y a un cruel manque d’églises. Sur les 1300 paroissiens coptes chrétiens, pas moins de 800 sont sans paroisse. Quatre congrégations religieuses et un séminaire franciscain sont rattachés au diocèse.

Fayoum et Beni Suef

Fayoum est située à 107 kilomètres du Caire, au sud. La population est moindre avec seulement 2.6 millions d’habitants. Il y a quatre paroisses et quatre congrégations religieuses. Beni Suef est à 50 kilomètre plus au sud de Fayoum. Elle est légèrement plus peuplée que Fayoum avec 200 000 habitants de plus. Mais il y a moins de paroisses : uniquement deux et une congrégation religieuse. Vivre comme chrétien est plus difficile dans cette zone car c’est le lieu de naissance de terroristes islamistes, le gouvernement est donc dur avec tous les habitants de la zone.

Une grande implication dans le social

Le diocèse gère aussi des hôpitaux et centres de soin notamment pour les enfants orphelins ou handicapés. Il existe deux hôpitaux Sainte Thérèse à Imbaba et Beni Suef. C’est celui d’Imbaba qui essaie de développer un service d’ophtalmologie. Il emploie 65 médecins, 27 salariés et sœurs. Sur huit étages toutes les spécialités sont proposées. Au final ce sont près de 700 patients par jour qui viennent car ils ne peuvent pas aller ailleurs. Le diocèse s’occupe aussi d’un centre social, pour l’éducation et la santé à Shokre. Cette implication sociale donne à la communauté copte catholique de Gizeh une influence plus grande que ne peut laisser penser le nombre de fidèles.