le direct Musique sacrée

La géopolitique de l’énergie

Hugo Billard reçoit Nicolas Mazzucchi, auteur de « Energie. Ressources, technologies et enjeux de pouvoir » (Armand Colin, 2017). Il décrypte pour nous les luttes énergétiques, leurs enjeux et le lien avec le développement technologique.

« On est toujours dans une société de la seconde révolution industrielle », déclare Nicolas Mazzucchi. Il entend par là que l’on utilise la même source principale d’énergie : le pétrole. On peut certes noter une diminution du pétrole et du gaz en termes d’utilisation énergétique mais les autres usages persistent : la pétrochimie et toutes les productions à base de pétrole continuent. « C’est là tout l’intérêt de l’analyse globale de la chaine de valeur des sources d’énergie. C’est de comprendre pourquoi elles sont et des sources d’énergie et autre chose ». Et de préciser : « aujourd’hui on ne peut pas sortir du pétrole. On ne peut pas en sortir pour tous les autres usages ».

Energie et technologie très liées

L’utilisation d’internet et de toutes les nouvelles technologies demande de l’énergie. Nicolas Mazzucchi explique : « le futur du cyberespace est un futur énergétique pour alimenter les data center, pour alimenter les masses de données nécessaires à notre vie ». Le cyberespace n’est, en effet, pas dé corrélé du l’espace réel et a donc des besoins énergétiques. Cela représente d’ailleurs 2% de la consommation électrique mondiale à l’instant T. De ces nouveaux besoins et de la volonté de changer de modèle énergétique vont découler des choix de source d’énergie de la part des gouvernements entre le gaz, le charbon, le nucléaire, ou les énergies renouvelables même si elles ne sont pour l’instant que des énergies de compléments. Ce choix est un véritable enjeu de pouvoir tant au niveau national qu’international.