le direct Musique sacrée

Jean-Philippe Daguerre, Molière de l’auteur francophone vivant

Yves Delafoy reçoit, avec Christophe Mory, Jean-Philippe Daguerre auteur et metteur en scène de « Adieu Monsieur Haffmann ». Une pièce récompensée de quatre molières à la dernière cérémonie. Elle est jouée au Théâtre du Petit Montparnasse.

Ce fut une riche soirée pour « Adieu Monsieur Haffmann » le 28 mai dernier. Quatre molières remportés sur six nominations. Et parmi eux pas les moindre : meilleur théâtre privé, meilleur auteur francophone vivant, meilleur second rôle et révélation féminine. La recette de ce succès ? Une pièce de qualité et des acteurs qui le sont tout autant. « Je pense que ce que l’on a couronné aux Molières c’est un état d’esprit que j’ai, mais pas seul, depuis 15 ans avec une cinquantaine de comédiens », explique Jean-Philippe Daguerre. C’est aussi, selon lui, une victoire du off d’Avignon où il a créé la pièce et l’a ajusté. « C’est un spectacle qui est né sur le terrain », précise-t-il. Au final, c’est un spectacle rythmé et efficace.

Un amoureux du théâtre

Jean-Philippe Daguerre est prolixe. Il a mis en scène pas moins de sept pièces en 2017. Ce sont d’ailleurs surtout des pièces classiques. Lui même analyse sa production : « je suis quelqu’un qui se lève très tôt, se couche tard et qui mange du théâtre du matin au soir ». Il donne aussi un conseil pour faire du bon théâtre : « il faut être très perspicace, très travailleur, très passionné et aimer les gens. Aimer les spectateurs, c’est très important ». Il estime d’ailleurs que le théâtre l’a nourrit intellectuellement toute sa vie et que sa pièce est : « le fruit d’un accouchement de 30 ans de théâtre ». Un très bel enfant.