le direct Musique sacrée

Ceija Stojka à la Maison Rouge

La Maison Rouge Fondation Antoine de Galbert fermera définitivement ses portes en octobre prochain, et tous regretteront ce lieu de l’art contemporain très à part, où l’on a pu faire de multiples belles découvertes. Une nouvelle preuve avec la passionnante exposition Ceija Stojka qui y est présentée actuellement.

Ceija Stojka (1933-2013) est une artiste rom, qui a vécu essentiellement en Autriche. À 10 ans, elle est déportée avec toute sa famille dans trois camps nazis, Auschwitz, Ravensbruck et Bergen-Belsen, où elle fut libérée par les britanniques en 1945. Elle reprend une vie « quasi normale » jusqu’à ce qu’une journaliste la convainc en 1988 de raconter l’enfer qu’elle a vécu. Sortent alors plusieurs livres poignants de son témoignage mais surtout elle commence une œuvre peinte considérable, de grande qualité, elle qui est complètement autodidacte. L’exposition nous fait pénétrer peu à peu, par un parcours chronologique remarquable, dans l’univers pourtant irreprésentable des camps de la mort. Grâce à une mémoire prodigieuse, soucieuse du détail, Ceija Stokja, quarante ans après avoir échappé des camps, peint avec les yeux de la petite fille qu’elle était. Ce n’est donc pas une peinture naïve qui nous est montrée mais un art extrêmement juste qui nous fait voir exactement ce qu’une enfant de 10 ans a pu vivre. Édifiante exposition à aller voir avec ses grands enfants et adolescents.

http://dai.ly/x6hcdva

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *