le direct Musique sacrée

Le massacre des Saints-Innocents

L’Eglise célèbre aujourd’hui le massacre des Saints-Innocents.

Cette journée spéciale de la liturgie commémore le massacre des enfants, de moins de deux ans, ordonné par Hérode dans la région de Bethléem par peur de Jésus. Appelés les Saints Innocents, ces enfants sont vénérés par l’Église catholique comme des martyrs car tués à cause du Christ. Un événement historique dans un contexte politique tendu entre israélites. Ce jour est l’occasion pour les familles de se souvenir et de prier pour tous les enfants morts très jeunes, quelque soient les raisons.

Le chapitre 2 de l’évangile de Saint Matthieu raconte cet épisode:

Matthieu 2, 13-18 :

« Après la visite des mages à Bethléem, l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. »
Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte,
où il resta jusqu’à la mort d’Hérode. Ainsi s’accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète : D’Égypte, j’ai appelé mon fils.
Alors Hérode, voyant que les mages l’avaient trompé, entra dans une violente fureur. Il envoya tuer tous les enfants de moins de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d’après la date qu’il s’était fait préciser par les mages.
Alors s’accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète Jérémie :
Un cri s’élève dans Rama, des pleurs et une longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas qu’on la console, car ils ne sont plus »

La fontaine des Innocents, mémorial parisien :

La fontaine des Innocents, d’abord appelée fontaine des nymphes, est une fontaine située au cœur de Paris sur l’actuelle place Joachim du Bellay dans le quartier des Halles (1er arrondissement). De style Renaissance, elle a connu diverses modifications et a été déplacée à deux occasions. Elle est classée monument historique depuis 1862

Elle aurait été construite en 1548 sous le règne d’Henri II et se situait au centre de ce qui était le cimetière des Innocents.

Ce cimetière, qui datait de l’époque mérovingienne trouva son nom lorsque Louis VI le Gros y fit construire une église vers 1130 qui fut dédiée aux Saints Innocents. Église qui fut détruite en 1785 sous le règne de Louis XVI en raison de son délabrement avancé.