le direct Musique sacrée

Abraham Lincoln. Ses testaments restent d’actualité : guerre de Sécession et doctrine libérale. Une leçon pour Madrid et Barcelone

Président des Etats-Unis de 1861 à 1865, durant la guerre de Sécession qu’il a remporté, il est assassiné au début de son second mandat. Figure historique, nous voudrions aujourd’hui revoir ses messages politiques. Ils restent d’actualité.     

  1. Vous ne pouvez créer la richesse en décourageant l’épargne.                                 
  2.  Vous ne pouvez pas donner la force au faible en affaiblissant le fort.                       
  3.  Vous ne pouvez pas aider le salarié en anéantissant l’employeur.      
  4. Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.   
  5. Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.                                          
  6. Vous ne pouvez pas éviter les ennuis en dépensant plus que vous ne gagnez.
  7. Vous ne pouvez pas forcer le caractère et le courage en décourageant l’initiative et l’indépendance.   
  8. Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en faisant pour eux ce qu’ils pourraient et devraient faire par eux-mêmes. »                                                                   

L’histoire  constitue une des base de la géopolitique et Lincoln en reste une référence de notre époque , car il a, à la fois, combattu une Sécession et défini les huit conditions de la croissance économique américaine. Ces huit conditions que les régimes communistes ont voulu abroger par le totalitarisme et qui ont tous échoué : Stalinisme, Maoïsme, Castrisme, etc…A l’heure actuelle, seule la Chine veut conjuguer capitalisme et parti totalitaire. Mais reconnaissons que nous n’avons pas de référence historique concernant la gestion d’un pays d’un milliard et demi d’habitants.

Les deux missions que voulait remplir Abraham Lincoln restent les leçons de notre siècle : faire face aux tentatives de Sécession, (aujourd’hui la Catalogne), et développer une démocratie exempte de démagogie. Ces leçons existent encore à l’heure actuelle mais sont rarement citées. Hors des Etats Unis pourquoi ne citons nous pas comme exemple des pays comme le Canada, la Norvège, la Suisse et par certains côtés l’Angleterre et l’Allemagne.

Médias et politiques se disputent sur les mots, les qualificatifs, mais se refusent le plus souvent à énoncer et comparer les chiffres significatifs.

La Catalogne, avec 19 % du PIB espagnol en 2016, est au coude-à-coude avec Madrid (18,9 %) pour le titre de région la plus riche du pays. Elle se classe quatrième pour le PIB par habitant (28.600 euros contre 24.000 en moyenne en Espagne), Le taux de chômage est moindre que dans le reste du pays: 13,2 % au deuxième trimestre 2017 contre 17,2 % au niveau national.

La Catalogne est la première région exportatrice d’Espagne, avec un quart des ventes de marchandises à l’étranger au premier trimestre 2017. La région avait attiré en 2015 environ 14 % des investissements étrangers en Espagne, en deuxième position derrière Madrid.

La tentative de  Sécession fait fuir entreprises et capitaux. Où serait l’avenir d’une Catalogne indépendante ? L’Espagne est une fédération, Lincoln a montré l’exemple : n’oublions jamais les leçons de l’Histoire.