le direct Musique sacrée

Carnet de bord de Chantal Bally en Terre sainte : « la lampe de Dieu c’est l’âme de l’homme »

Chantal Bally et les pèlerins se sont arrêtés pour deux jours à Jérusalem. Récit de deux temps forts : la visite du mémorial de Yad Vashem et le Mont des Oliviers.

Jeudi 17 novembre 2016 

Aujourd’hui et demain nous restons à Jérusalem. Ce matin, nous avons commencé la journée par la visite de Yad Vashem, mémorial des victimes de la Shoah, situé dans la ville nouvelle. C’est un immense jardin, très paisible, où sont plantés des caroubiers, un arbre symbolique que l’on trouve dans le Nouveau Testament à propos du fils prodigue. Un arbre est planté pour chaque « juste parmi les nations » ; une reconnaissance aux personnes qui ont sauvé des Juifs de la mort pendant la seconde guerre mondiale. Le moment le plus émouvant pour moi a été « le mémorial des enfants ». De nombreux visages d’enfants nous invitent à entrer dans une pièce complètement obscure où brillent d’innombrables petites lumières, faisant écho à la parole d’Isaïe : « La lampe de Dieu c’est l’âme de l’Homme ». Pendant ce temps, une voix d’homme et une voix de femme égrènent sans fin les prénoms et noms de ces enfants et leur pays d’origine. C’est poignant !

800px-Yad_Vashem_BW_3

Nous partons ensuite pour le Mont des Oliviers situé à 840 mètres d’altitude. Il abrite une série de grottes. En ce lieu, Jésus enseignait à ses disciples ; il y est fait mémoire de ses enseignements. Le « Notre Père » est écrit dans toutes les langues, comme un témoignage.

Jerusalem_-_Mont_des_oliviers

En face, les remparts de Jérusalem. De cette colline en terrasse, comme Jésus, nous avons contemplé la ville nous souvenant qu’Il a pleuré sur Jérusalem. Il est difficile de mettre des mots sur l’expérience faite à Gethsémani. Ces arbres de près de trois millénaires ont été la seule consolation de Jésus, abandonné de tous ses disciples.

La visite du Cénacle, lieu de la dernière cène, et aussi lieu où les apôtres avec Marie ont prié et attendu la veuve de l’Esprit Saint, a été plutôt agitée car des pèlerins évangélistes avaient investi les lieux et n’en partaient plus. C’était très animé…

Très émouvant aussi cette citerne, considérée comme le lieu où Jésus a été placé en garde à vue avant son procès. Enfin, nous avons terminé la journée par la célébration de l’Eucharistie au couvent des Maronites.

Vendredi, chemin de croix sur la Via Dolorosa jusqu’au Saint-Sépulcre…

A demain donc !