le direct Musique sacrée

Naufrage en Méditerranée : "Ce sont des hommes et des femmes comme nous"

700 migrants ont péri lors d’un naufrage en Méditerranée dans la nuit de samedi à dimanche. Lors du Regina Coeli place Saint-Pierre, le pape François a lancé un appel à la communauté internationale pour que « de telles tragédies ne puissent plus se reproduire ».

Un chalutier a chaviré dans la nuit de samedi à dimanche à une centaine de kilomètres des côtes libyennes. A son bord, plus de 700 personnes tentant de rejoindre l’Europe. Seules 28 personnes ont pu être repêchées, selon le Haut Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés, toutes les autres auraient perdu la vie. Un drame qui intervient une semaine à peine après un autre naufrage en Méditerranée de 400 migrants. En six jours, selon les garde-côtes italiens, ce sont plus de 11 000 migrants qui ont débarqué. Recevant ce samedi 18 avril le président de la République italienne, Sergio Mattarella, le pape François a une fois encore remercié les autorités pour l’accueil réservé aux migrants, tant en réclamant un engagement « plus ample » de la communauté internationale. « Il est évident que l’ampleur de ce phénomène requiert une plus grande implication », a souligné le Saint-Père, « Nous ne devons pas nous lasser de nos tentatives de solliciter une réponse plus globale au niveau européen et international ». 

« Ils cherchaient le bonheur »

Dimanche matin, à la fin du Regina Coeli, le pontife a réitéré sa demande, exprimant sa « plus grande douleur face à une telle tragédie ». « Mes prières vont aux disparus et à leurs familles », a-t-il déclaré, très touché, aux fidèles, « Je lance un vibrant appel à la communauté internationale, pour qu’elle agisse avec décision et diligence, afin que de telles tragédies ne puissent plus se reproduire ». « Ce sont des hommes et des femmes comme nous », a ajouté le pape François, « des frères qui cherchaient une vie meilleure… Affamés, persécutés, blessés, exploités, victimes de guerres,… ils cherchaient le bonheur ». Le Saint-Père a ensuite invité les pèlerins à prier en silence pour ces migrants avant de réciter un Ave Maria. De son côté, le Président français a demandé la mise en place d’une réunion européenne d’urgence des ministres de l’Intérieur et des Affaires étrangères. Il faut « une lutte beaucoup plus intense par rapport aux trafics parce que ceux qui mettent des personnes sur des bateaux, ce sont des trafiquants, même des terroristes », a affirmé François Hollande.

Source : News.Va