le direct Musique sacrée

Jean XXIII et Jean-Paul II au Sacré-Coeur de Montmartre

Ils seront tous deux canonisés le 27 avril. Tous deux avaient un attachement particulier pour ce sanctuaire de l’adoration eucharistique et de la miséricorde divine. Témoignage du recteur de la Basilique.

jean-Paul II Montmartre 1

« Alors qu’il n’était encore que nonce apostolique à Paris, Angelo Giuseppe Roncalli, futur Jean XXIII, aimait beaucoup venir au Sacré-Coeur de Montmartre », explique le père Jean Laverton, recteur de la Basilique, « on raconte qu’il faisait garer sa voiture derrière, il se promenait dans les rues de Montmartre, il disait son chapelet et il venait prendre un temps d’adoration à la basilique ». Au Sacré-Coeur, tous les 31 décembre à 22h00, c’est une tradition : la dernière messe de l’année est célébrée pour la paix. « Ce soir, je serai à Montmartre », peut-on lire dans le journal de celui qui n’était pas encore Jean XXIII, « je vais célébrer la messe pour la France et pour la paix, et je vais rester pour la nuit d’adoration ».

« UN GRAND MOMENT POUR MOI ET POUR TOUTE MA VIE »

jean-paul-II-montmartre-2-1024x806C’est lors de son premier voyage à Paris en tant que pape, en 1980, que Jean-Paul II est venu au Sacré-Coeur de Montmartre. « C’était au soir du dimanche 1er juin, après la grande veillée avec les jeunes au Parc des Princes », raconte le père Jean Laverton, « alors que ce n’était pas au programme, il a insisté pour se rendre à la Basilique, malgré un emploi du temps déjà chargé ». Ainsi, vers minuit, des milliers de personnes ont accueilli Jean-Paul II. « On raconte que le recteur de l’époque avait demandé à la foule de ne pas applaudir quand le pape arriverait, mais simplement de faire un geste de la main pour le saluer en silence ». C’est donc dans ce silence que Jean-Paul II a pénétré dans la Basilique pour prendre un long temps d’adoration.

A la sortie, Jean-Paul II s’est ainsi adressé à la foule : « Je vous confesse que cette visite est un instant privilégié pour moi et pour toute ma vie ». Il a ensuite recommandé aux prières des adorateurs « l’Église et le monde entier ». « Son allocution liait les trois titres de la Basilique », souligne le père Jean Laverton, « le cœur sacré du Christ, la miséricorde et l’eucharistie ». Et l’actuel recteur de la Basilique de rappeler que Jean-Paul II est mort la veille du jour de la Divine Miséricorde.

>> Découvrez les méditations de Jean XXIII et de Jean-Paul II au Sacré-Coeur de Montmartre