le direct Musique sacrée

Finances, médias, retraites : les réformes à venir au Vatican

Un « nouveau cadre économique » pour le Saint-Siège. Il a été présenté par le préfet du Secrétariat pour l’Économie, le cardinal George Pell. Une nouvelle étape dans les réformes initiées par Benoît XVI et poursuivies par le pape François.

A l’occasion d’une conférence en salle de presse du Saint-Siège, ce mercredi 9 juillet 2014, le changement de direction de l’Institut pour les Œuvres de Religion a été confirmée : c’est bien le financier français Jean-Baptiste de Franssu qui succède à l’Allemand Ernst von Freyberg. Il aura la charge de lancer la deuxième phase de la réforme de la « banque du Vatican ».

A l’occasion de ce point presse, le cardinal George Pell a présenté les réformes à venir, changements « essentiels » pour rectifier « les faiblesses » et les « risques identifiés », a-t-il souligné, rappelant que toutes ces initiatives suivaient les recommandations de la COSEA, la Commission pontificale d’étude sur l’organisation de la structure économique et administrative du Saint-Siège, et étaient, bien sûr, approuvées par le pontife lui-même.

La Banque centrale du Vatican

Parmi les réformes annoncées : celle de l’Administration du patrimoine du siège apostolique (APSA). La gestion des biens du Vatican est transférée, par motu proprio, au Secrétariat pour l’économie : il est désormais chargé de contrôler les agences du Saint-Siège et de surveiller toutes les procédures d’acquisition. L’APSA quant à elle jouera un rôle de trésorerie, étant en quelque sorte la Banque centrale du Vatican.

Des économies au niveau des médiasréformes phase II

Autre réforme : celle des médias de l’État de la Cité du Vatican. Un comité, présidé par le Lord britannique Christopher Patten, a ainsi été mis sur pieds. Il a un an pour procéder à des réformes structurelles. Sa mission ? Assurer une meilleure coordination entre les médis déjà existants, réduire les coûts, suivre les nouveaux modes de consommation de l’information, en particulier du côté des jeunes.

Un comité pour étudier le régime des retraites

Pour finir, un comité d’experts se voit confier une étude de la situation du régime de retraite. Charge à lui de remettre des conclusions et de faire des propositions d’ici la fin de l’année. Des travaux dirigés par Mgr Brian Ferme, secrétaire du Conseil pour l’Économie. Parmi les experts : les Italiens Nino Savelli et Andrea Lesca, l’Autrichien Bernhard Kotanko et le Français Antoine de Salins.

Source : Radio Vatican