le direct Musique sacrée

"Faire de notre vie un pain rompu pour les autres"

A l’occasion de la Fête Dieu, le pape François est revenu sur le sens de l’eucharistie lors de l’Angélus. A quelques jours de la Nuit des Veilleurs, il a de nouveau appelé à l’abolition de la torture.

En ce dimanche 23 juin 2014, jour de la Fête Dieu ou encore Corpus Christi, le Saint-Père, de retour d’un voyage en Calabre, a encore une fois souligné le rôle central que jouait l’eucharistie, « trésor le plus précieux laissé par Jésus ». L’eucharistie, c’est le Christ qui donne « sa vie comme aliment pour ceux qui ont foi en Lui », a expliqué le pontife. Une communion avec Lui qui n’est pas sans conséquence car chacun de ses disciples est appelé à marcher sur ces pas, « à faire de son existence et de son comportement un pain rompu pour les autres comme le Maître a rompu le pain qui est sa chair ». « Docilité à la Parole de Dieu », « fraternité », « courage du témoignage chrétien », « imagination de la charité, accueil des exclus et des découragés » : ce sont, pour le pape François, autant de comportements en accord avec l’Évangile, des preuves que l’eucharistie agit en chacun. « Cela nous rend capable d’aimer qui ne nous aime pas », a déclaré le Saint-Père, « de nous opposer au mal par le bien, de pardonner, de partager et d’accueillir ».

nuit_des_veilleurs_1

« Torturer est un péché mortel »

Dans un second temps, le pape François a évoqué le Journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture, le 26 juin prochain. « Je réaffirme me ferme condamnation de toute forme de torture et j’invite les chrétiens à s’engager pour collaborer à son abolition et soutenir les victimes et leurs proches », a dit le pontife, « Torturer est un péché mortel, c’est un péché très grave ». Rappelons que dans la nuit du 26 au 27 juin, l’ACAT, l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture, organise la 9ème édition de la Nuit des Veilleurs.

Sources : News.va, Zenit

>> Lire l’Angélus dans son intégralité