le direct Musique sacrée

Pakistan : l’attente interminable d’Asia Bibi

asia bibi

La première audience du procès en appel d’ Asia Bibi, une jeune chrétienne condamnée à mort pour blasphème, a été à nouveau reportée sans véritable motif. Les magistrats craignent des représailles en se prononçant sur son cas.

« Le cas était inscrit au rôle des audiences prévues pour aujourd’hui. Puis, il a disparu à l’improviste« , a déclaré l’avocat d’Asia Bibi, Naeem Shakir à l’Agence Fides . Pour l’instant, aucune nouvelle date n’a été fixée. Asia Bibi, mère de cinq enfants, avait été condamnée à mort le 8 novembre 2010 pour blasphème. Son procès, déjà reporté quatre fois pour diverses raisons depuis février, inquiète ses avocats qui se disent préoccupés par l’inertie de la justice face à ces renvois consécutifs.

La peur des représailles

Les tribunaux pakistanais sont sous pression. Plusieurs juges ont été assassinés après avoir  acquitté  des détenus condamnés pour blasphème. Les menaces de mort sont très fréquentes. C’est cette vague d’intimidation qui, selon les avocats de Asia Bibi, empêche l’audience d’avoir lieu. Les magistrats, par peur d’une vengeance intégriste n’osent pas se prononcer. La loi anti-blasphème est très virulente au Pakistan. Elle est devenue un nouvel outil meurtrier de persécution contre les minorités religieuses qui subissent de nombreuses violences de la part des groupuscules extrémistes. Les meurtres sous couvert de cette loi se multiplient et restent impunis par la justice pakistanaise.

Sources: Fait religieuxcom, Agence Fides, Aleteia

 

>> A lire : la loi anti-blasphème inquiète la communauté chrétienne au Pakistan