le direct Musique sacrée

Vatican : la présence de l’Eglise sur Internet débattue du 19 au 21 septembre

Le Conseil pontifical pour les communications sociales (PCCS), réuni en Assemblée Plénière, s’interrogera sur le lien entre l’Église et Internet, à un moment où les médias du Saint-Siège sont toujours plus consultés par les internautes. 

Une société de mesure d’audience serait peut être accusée de manipulation si elle incluait les chiffres du Vatican dans un classement national. Car le public du plus petit État du monde a une taille impressionnante : sur Twitter, « plus de 9,3 millions de followers et, grâce aux retweets, au moins 60 millions de personnes atteintes sur leurs smartphones et sur leurs tablettes par les tweets du Saint-Père »; sur Facebook,  « 10 260 000 millions d’internautes qui dans différentes langues visitent chaque mois les pages de notre portail news.va« . Six mois après le début de son pontificat, la popularité du Pape François continue d’augmenter aussi bien sur les réseaux sociaux que dans la vie réelle. Cette réussite médiatique, « peu d’autres leaders au niveau mondial peuvent s’en vanter » remarque l’archevêque Claudio Maria Celli (ci-contre), président du PCCS, interrogé par Radio Vatican.

Le style Bergoglio, ou comment se faire comprendre par tous en quatre leçons

Pour le président du dicastère, la façon de communiquer du Pape François comprend quatre caractéristiques :

– Un langage « simple, direct, […] que l’homme d’aujourd’hui comprend parfaitement »

– Un contenu qui « interpelle les consciences et le cœur des personnes » et parle même non-croyants et aux autres religions

– Les gestes qui permettent de « transmettre cette richesse humaine […] liée à une profonde spiritualité »

– Des « expressions pittoresques » qui émaillent ses discours et touchent « l’imagination de l’homme et sa sensibilité »

L’objectif de l’Assemblée Plénière

Afin de réfléchir à la présence de l’Église sur Internet, les membres du PCCS, de nationalités diverses, se réunissent à partir de jeudi matin. Au menu de ces trois jours de discussion : « Quelles devraient être les priorités du PCCS ? Que manque-t-il ? Que signifie vivre en réseau ? Quels sont les défis et les opportunités au niveau des Églises locales ? Quelles sont les synergies entre les Églises locales ? ». Paul Tighe, secrétaire du Conseil Pontifical,  explique en effet que l’Église a besoin d’une nouvelle politique de communication à mettre en œuvre dans le monde digital. Pour clore l’Assemblée, le samedi 21 septembre à 12h, les participants seront reçus par le Pape François.

Source: Radio Vatican