le direct Musique sacrée

Recherche sur l’embryon : une victoire pour « Un de nous » au Parlement Européen

La résolution « Estrela » sur la santé et les droits sexuels et génésiques a été renvoyée en commission le 22 octobre. Le collectif « Un de nous » s’en félicite.

Le vote prévu mardi 22 Octobre sur la résolution « Estrela » relative aux droits sexuels et génésiques n’a pas eu lieu. Une courte majorité de députés a voté en faveur d’un renvoi en commission parlementaire des droits de la femme et de l’égalité des genres, avec 351 voix pour, 319 contre et 18 abstentions.

« Offensive déjouée contre l’embryon au Parlement Européen »

C’est le titre du communiqué publié le 22 octobre sur le site du collectif « Un de nous », qui se réjouit de cette première victoire. L’initiative citoyenne européenne « Un de nous » pour la protection de l’embryon avait en effet dénoncé cette proposition de résolution « Estrela » incluant le financement de programmes menaçant l’être humain déjà conçu.

« A la suite d’une mobilisation massive des citoyens, les membres du Parlement européen ont pris conscience de la portée idéologique du rapport Estrela en termes de santé et de droits sexuels et génésiques. La commission des droits de la femme doit donc se saisir à nouveau de la question », explique le communiqué.

« Un de nous » estime que « le sursis gagné pourrait conduire à ce que le texte ne soit jamais adopté. La commission peut en effet décider de suspendre la procédure « sine die » pour cette période législative – qui s’achève au mois d’avril 2014″.

Ce renvoi, conclut-il, « est un encouragement à la mobilisation des citoyens en faveur de la dignité de l’embryon humain et une démonstration que l’actualité du Parlement européen est suivie par les électeurs qui n’hésitent pas à réagir et à interpeller leurs représentants ».

L’initiative « Un de Nous » a franchi le seuil des 1.400.000 signatures. Le comité souligne qu’il ne « se contente pas de ce renvoi » et met en avant les deux propositions suivantes :

« 1. Il poursuit plus que jamais la collecte de signatures en faveur de la protection de l’embryon humain à une semaine de la clôture de la mobilisation. La Fondation Jérôme Lejeune, Alliance VITA, le Comité Protestant pour la Dignité humaine et les Associations Familiales Catholiques appellent avant le 31 octobre à signer : www.undenous.fr

2. Il reste mobilisé politiquement et informera les 100 000 signataires français des actions à conduire après le 31 octobre. »

Sources : Parlement Européen, Un de Nous, Zenit

A lire sur ce sujet : Recherche sur l’embryon: l’Eglise catholique appelle à un vrai débat