Un jour, une info

Podcasts

17 juin 2020 : Une centaine de dessins d’enfants s’expose sur le parvis de Notre-Dame

Nicolas

Depuis le 31 mai, le parvis de Notre Dame de Paris a rouvert au public, le chantier de restauration de Notre Dame se poursuit. Le diocèse de Paris et l’établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale ont décidé d’exposer des dessins d’enfants du monde entier, sur les palissades du chantier, représentant Notre Dame de Paris.  Reportage de Camille Meyer.

“Dessine -moi Notre Dame” s’expose. Le 15 octobre dernier,  Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, appelait les enfants du monde entier, à dessiner « l’église que vous connaissez ou l’église que vous imaginez ». Le 1 mars, l’opération a pris fin, près de 6000 dessins ont été envoyés au diocèse de Paris. Une soixantaine ont été sélectionnés pour être exposés sur le parvis de la cathédrale et au Collège des Bernardins. Et les enfants étaient présents pour assister à l’inauguration de leurs dessins. Ismaël et Andréas sont élèves à l’école primaire St Thomas d’Aquin dans le VII ème arrondissement de Paris, si le dessin d’Ismael est exposé au collège des Bernardins, ce n’est pas le cas d’Andréas. Pour les deux garçons, l’important c’était surtout de dessiner cette cathédrale telle qu’on la voyait avant l’incendie. « J’ai voulu refaire la cathédrale quand elle n’était pas cassée et j’ai voulu lui mettre plus de couleurs » explique Ismaël. Pour Andréas, choqué par l’incendie, il a voulu la colorer, « c’est pour ça que l’on a mis des fleurs sur le toit de Notre-Dame, et beaucoup de couleurs, un petit peu trop peut-être. Mais il y a vraiment des dessins magnifiques, de très belles idées que j’admire beaucoup. »

Dessin de l'école Notre-Dame de France, Paris XIII ème / ©Camille Meyer
Dessin de l’école Notre-Dame de France, Paris XIII ème / ©Camille Meyer

Parmi les enfants, Corentin et sa classe ont fait le déplacement depuis Notre Dame de France dans le XIII ème arrondissement de Paris, leur dessin est exposé sur le parvis, une Cathédrale haute en couleur, Corentin est ému de voir son dessin afficher, « je suis très content, ça me rend joyeux de voir que notre dessin est affiché » sourit-il.

Une émotion partagée par Annonciade venue avec sa maman, elle a dessiné la Vierge Marie enlaçant Notre Dame, « ça me fait bizarre d’être exposée, je ne pensais pas être sélectionnée. Dessiner Notre Dame c’est aussi un moyen de participer à sa reconstruction. » raconte-t-elle.

Annonciade et son dessin / ©Camille Meyer
Annonciade et son dessin / ©Camille Meyer

Une exposition qui permet donc de colorer le parvis. Le général d’armée Jean-Louis Georgelin, président de l’établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la Cathédrale, explique que cette exposition permet de rendre le parvis plus vivant, « notre souci, c’est d’associer les gens de manière concrète. Cette période, de 5 ans, depuis l’incendie, doit nous amener à la restitution de la cathédrale, notamment la réouverture au culte. » explique le général Georgelin. « C’est une idée de l’Archevêque, poursuit-il, d’avoir associé les enfants en leur demandant de dessiner pour montrer comment ils voyaient Notre Dame. Nous sommes également soucieux d’animer ces palissades autour de la Cathédrale pour les gens du quartier, pour les touristes, pour montrer que ce n’est pas quelque chose de triste, de lugubre mais qu’il y a de la vie. Nous avons déjà fait depuis décembre, une exposition rue du Cloître, qui est très belle, sur les différentes étapes de la consolidation de la Cathédrale et là on passe une nouvelle étape avec l’exposition de ces dessins qui sont quand même assez magnifiques. On est vraiment dans le Petit Prince, dessine moi un mouton, dessine moi une cathédrale. » 

Une exposition à découvrir donc sur le parvis de Notre Dame. Près de 100 autres dessins sont exposés dans la nef du collège des Bernardins, et c’est jusqu’au 4 juillet prochain. L’archevêque de Paris Michel Aupetit a confirmé mardi que les travaux de reconstruction de la cathédrale Notre-Dame, partiellement détruite par un incendie en 2019, pourraient commencer « en janvier 2021« , une fois passée la phase de consolidation de l’édifice.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *