• Actualité
Du lundi au vendredi à 7h06 475 podcasts

La plateforme Omegle signalée à la justice pour exposition de mineurs à la pornographie

03.05.22
Voir +

Réécouter l'émission

La plateforme Omegle signalée à la justice pour exposition de mineurs à la pornographie

Un jour, une info 07h07

Le chat Omegle dans la tourmente. Le secrétaire d’état chargé de l’enfance, Adrien Taquet, va signaler à la justice des expositions aux mineurs de pornographique et pédocriminalité. On en apprend un peu plus avec vous Clara.

Je vais commencer par re situé, je vais vous expliquer un peu qu’elle est le principe de ce chat. Omegle c’est une plateforme de discussion vidéo américaine destinée aux adolescents du monde entier. Ressemblant à son homologue d’autrefois Chatroulette. Le but : discuter, faire de nouvelles rencontres. De nombreux youtubeurs utilisent ce site pour rencontrer leurs fans par exemple. Aujourd’hui, la plateforme est dans une situation inconfortable puisque le magazine de parentalité, Kool mag, destiné aux pères révèle une enquête montrant la présence d’exhibitionniste de la part de personne plus âge. Pour faire son enquête Baptise des Monstiers a passé une heure sur la plateforme un mercredi après-midi avec des enfants âgé de 9 ans. Il découvre alors un site fréquenté par des hommes vêtus de sous vêtement féminins, des hommes qui se masturbent ou encore qui s’exhibent.

Mais il n’y a pas de contrôle ou de règles ?

Eh bien, il y a des règles de communauté où évidemment, il est écrit que tout comportement déviant est interdit, et que l’âge d’accès est de 13 ans. Cependant, aucune vérification n’est faite, il n’y a pas non plus de modération pour faire disparaître les contenus déplacés. Certaines personnalités publiques ont pris la parole sur l’affaire, notamment le youtubeur just Riadh qui incite sa communauté à ne plus y retourner tant que le site n’aura pas évolué vers le positif et délivre un message de prévention pour les parents. Thomas Rohmer, fondateur de l’Observatoire de la parentalité et de l’éducation numérique a lui aussi mis en garde sur l’utilisation des réseaux sociaux. Il appelle a un besoin de régulation des réseaux sociaux, visant la vérification de la limite d’âge de 13 ans. Il encourage aussi les youtubeurs à ne plus donner rendez-vous a des jeunes fans car cela revient à leur donner rendez-vous dans un sex-shop. Adrien Taquet le secrétaire d’état chargé de l’enfance va utiliser l’article 40 du code de procédure pénale pour signaler au procureur de la république un crime ou un délit.

Réagir à l'émission