Un Jour, une Idée

Podcasts

Émission du 14 juin 2018: Journal de la Coupe du monde #2

un jour une idée

Deuxième édition de ce journal de la Coupe du monde.

Aujourd’hui le monde entier aura les yeux rivé sur Moscou. Le hors jeu de la semaine : En Russie on rouvre des dessoûloirs. Ces lieux insolites sont une survivance de l’époque soviétique. En URSS, l’alcoolisme était sévèrement réprimandé. Beaucoup ont été embarqués de force pour dessoûler à coup de douche d’électrochocs, douches froides, des patients le plus souvent attachés. Fermés depuis, ces lieux ont rouvert mais c’est plus haut de gamme. Le prix ? 200 roubles (soit 2,70€) pour dessoûler. La Russie de Poutine ne veut plus être la vodka du diable.

Le carton rouge : La Roja voit rouge. Préparation tronquée pour la Roja, Exit Lopetegui son sélectionneur remercié à deux jours de son entrée en lice contre le Portugal. La raison : La fédération espagnole n’a que très modérément appréciée que le Réal Madrid communique sur son arrivée avant le mondial. Quel contraste avec son prédécesseur au Réal Madrid qui lui est parti après avoir gagné. La Ola de la semaine : France 98 toujours invincible. Mardi, les bleus de l’équipe de France 98 se sont retrouvés à la Défense Arena 20 ans après le sacre de Saint Denis pour un ultime match contre une sélection des meilleurs joueurs de la Coupe du monde 98. Score final 3-2 avec un coup franc magnifique de Zizou dont le talent est toujours intact. Depuis 1998-2000 les français sont en état d’ivresse. Documentaires, émissions …

Du coup j’ai posé la question au journaliste sportif Jacques Vendroux si cela ne mettait pas trop de pression à la génération MBappé qui lui n’était pas né en 1998. Réponse : Sonore Vendroux L’indicateur qui permet de s’avoir si la pression est positive c’est quand les bleus jouent haut et spasiba. Petite fuite en avant, la Coupe du monde 2026 a été attribuée à un trio : Canada, Etats-Unis et Mexique au détriment du Maroc. Donald Trump profitera de ce temps pour placer son mur et contrer les coups francs mexicains. Il n’y a plus qu’à espérer pour cette coupe du monde que les râteaux, les roulettes et les crochets créent les plus beaux ponts qu’ils soient petits ou grands.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *